Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Informatique » GNU/Linux, Logiciels Libres » Compte-rendu de l’Ubuntu Party de novembre 2013

Compte-rendu de l’Ubuntu Party de novembre 2013

D 19 novembre 2013     H 09:16     A Genma     C 1 messages   Logo Tipee

TAGS : TrueCrypt Chiffrement Hacker Compte-rendu Https Présentation et conférences GPG Tor

Comme je l’avais annoncé sur ce blog dans mon article, ce week-end, j’étais pendant deux jours à l’Ubuntu Party. Il s’y est passé un certain nombre de choses et en voici le compte-rendu.

Les conférences

De nombreuses conférences ont lieu sur ces deux jours, parmi lesquelles celle d’Okhin qui a parlé de la rationalisation de la paranoïa, Aeris de Nos-Oignons.net, qui a tenu une conférence sur Tor. Moi-même, ça a été une Introduction au chiffrement et GPG. L’objectif des nos différentes présentations était de sensibiliser les gens au chiffrement et à la protection de leur vie privée lors de cet événement grand public et de les inviter à venir à nous rejoindre pour débattre, discuter et se former au self-defense numérique dans le cadre de la Cryptopartie.

Ma conférence, je l’avais présente une fois, de façon improvisée lors du premier Café vie privée et j’avais bien vu qu’il y avait encore un certain nombre de points à voir/améliorer. Pour cette fois-ci, je l’avais donc retravaillée dans son contenu, sur les enchaînements et les différentes partie. Et je dois dire que je suis plutôt satisfait du résultat. La conférence a durée une heure, la première moitié étant ma présentation en elle-même, la seconde les questions du public, que j’ai trouvée très pertinentes et intéressantes.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient la récupérer, les slides sont là : ./Conferences/. Toutes les conférences étaient diffusées en live et ont été filmées. Si elles sont mises à disposition sur un site web, j’en ferai un article où je mettrais les liens.

Cryptopartie ou la chiffrofête

Initialement appelée ateliers "Prism-break" et "Cryptopartie", ce n’est qu’en fin de journée, via un twitt d’Okhin, que le terme de Chiffrofête a été adoptée. J’aime beaucoup ce terme. Cryptopartie est une francisation du terme anglais, intègre le mot crypto et donc rajoute à la confusion sur le doit-on dire "cryptage ou chiffrement" (cryptage étant un anglicisime, c’est chiffrement). Chiffrofête intègre quand à lui la notion de chiffrement et celui de fête.

Fête car ce n’est pas une réunion d’hackers dans un coin sombre et tenu secret, mais une série d’ateliers, auxquels sont invités le plus grand nombre. Le constat principal que j’ai fait est que les gens sont demandeurs. Le grand public qui a sû comprendre la problématique associée à la la vie privée, à son intimité, veut apprendre les outils qui lui permettent de se les réapproprier.

C’est donc au sein du Fablab que ce sont tenus différents ateliers/présentations/conférences improvisées. Amaelle Guiton aka @micro_ouvert , auteur du livre Hackers, Au cœur de la résistance numérique, Okhin, Aeris, Axl et moi-même avons parlé de GPG, de comment créer sa clef, gérer ses clefs dans Seahorse, signer et chiffrer un mail dans Thundebird via l’extension Enigmail. Nous avons parlé de Tor, du Tor Browser Bundle, du live-cd Tails. Nous avons parlé des extensions Firefox permettant d’éviter le tracking et permettant de surfer de façon un peu plus sécurisé. Nous avons parlé de TrueCrypt, de comment chiffrer sa clef USB, comment créer un conteneur caché ou non...

Dès qu’il y avait un aspect technique, des termes informatiques, j’ai essayé de les définir, de les vulgariser, afin de permettre au plus grand nombre de comprendre. Car tout le monde n’est pas l’informatique, tout le monde n’a pas envie d’apprendre l’informatique de façon approfondie. Les personnes présentes étaient demandeurs, prenaient assidûment des notes pour savoir quoi faire, posaient des questions... Les premiers mails chiffrés que je commence à recevoir pour tester montrer que certains ont déjà mis en application ce que je leurs ai enseigné. Et ça me fait plaisir. Je me sens utile.

L’interview radio

La radio trop-large a, pendant deux jours, couvert l’Ubuntu Party en direct et effectué différents interviews des différents conférenciers.

J’ai moi-même participé à une table ronde avec Okhin, Aeris et Axl. Nous avons parlé de la cryptopartie, très brièvement du reportage d’Envoyé Spécial sur les Darknet

Là encore, dès que les émissions seront disponibles à l’écoute ou au téléchargement, je ferai un article pour vous en informer.

Au cours de mes différentes interventions et rencontres, j’ai distribué des papiers sur lesquels figuraient la fingerprint de ma clef GPG plublique, j’ai également profiter pour signer des clefs.

En conclusion

Cette Ubuntu-Party a été l’occasion de rencontrer en vrai des gens que je connaissais de part des communications via Internet. J’ai eu quelques contacts avec des personnes intéressés par des conférences, j’ai pu en proposé à Grégoire Pouget que je dois rencontrer la semaine prochaine dans le locaux de RSF. Je vous renvoie d’ailleurs vers mon agenda pour ce qui concerne mes prochaines interventions. Cette Ubuntu Party a été un pas de plus dans mon engagement d’hackitiviste, j’ai pu voir que cela me plaisait vraiment d’enseigner, de partager des connaissances, d’expliquer, de faire des conférences... Et je pense que c’est là le début de quelque chose...

1 Messages

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.