Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Informatique » GNU/Linux, Logiciels Libres » Pourquoi le Planet Libre est si vide ?

Pourquoi le Planet Libre est si vide ?

D 8 juin 2016     H 09:30     A Genma     C 18 messages   Logo Tipee

TAGS : Les réflexions du Genma Framasoft Planet Libre

Tout d’abord, il y a la raréfaction des blogs. Les blogueurs de l’âge d’or du Planet libre ont vieillis, sont entrés dans la vie active, ont fondés des familles, ont moins de temps, sont passés à autre chose... Est-ce aussi simple ? Oui et non.

Il y a aussi l’évolution de l’Informatique et d’Internet en eux-mêmes qu’il faut prendre en compte. Un exemple pour illustrer mes propos. Quand j’ai connu Framasoft il y a 12/13 ans, c’était un annuaire de logiciel libre. Actuellement, l’annuaire est au point mort et on connait surtout Framasoft par son projet de Degooglisation d’Internet. C’est toujours basé sur du logiciel libre mais ces logiciels sont tout sauf des logiciels de bureautique que l’on trouvera par défaut sous Ubuntu. La preuve, la plupart de ces logiciels je ne les connaissais pas avant. Ces logiciels, ils tournent dans un navigateur pour l’utilisateur et donc sur un serveur web (apache ou ngnix). Ce qui nécessite des compétences techniques pour installer... En parlant de techniques, avec Docker, NPM et autres technologies à la mode, on complexifie l’usage. J’ai appris apt-get et la ligne de commande, je dois réapprendre de nouvelles commandes et des façons d’installer. Certes on trouve des blogs dédiés sur ces technologies mais là encore, ils parlent plus d’open-source et de start-up que ce libre au sens "Stallman et la GPL".

Autre exemple. J’utilise Ubuntu depuis le début, depuis qu’elle existe (version 4.10 sortie donc en octobre 2004). La simplification de l’installation (hors UEFI/Secure boot mais c’est un autre problème), le peu d’évolutions majeures ces dernières années (je me rappelle du buzz de Compiz et de son bureau en cube) font qu’on a plus des dizaines de billets qui liste toutes les nouveautés et de comment avoir ce fameux bureau en cube....

Les utilisateurs ont changés également. On est passé par une phase tablette et maintenant l’usage principal se fait via des smartphones. L’usage est un usage passif : publié des seflies sur Facebook ou alors des vlogs sur Youtube. Tout ça se fait très bien via un smartphone. Le Planet libre, c’est de l’écrit. Du texte. Peut on écrire de longs textes via un smartphone ? Via une tablette ?

Si les utilisateurs sont sur ordinateur, ils ont un Macbook ou un portable sous Windows 10 (d’autant plus avec le forcing de Microsoft pour passer toutes les machines sous une version antérieure sous Windows 10). Linux (GNU/Linux ou ce que tu veux) n’a pas percé dans le monde du PC et de la bureautique. Car on a toujours eu le droit à d’un côté des Gimp vs Photoshop, OpenOffice vs MS-Office, si c’est gratuit et libre, c’est forcément moins bien que la version payante piratée dont on ne sert que dix pourcent des fonctionnalités. Et de l’autre Man RFTM. Si on a les drivers Nvidia c’est pas libre, de toute façon LaTEX c’est pour les vrais barbus pas comme OpenOffice et autre Ubuntu c’est je ne sais pas configurer Debian.... Des trolls, de rejets de l’utilisateur (il faut dire GNU/Linux). De l’entre-soi. De plus en plus dénoncé. Et donc on va là où les utilisateurs sont : dans les associations de quartier, dans les médiathèques. On prend son bâton de pèlerin, on est sur le terrain et c’est autant de temps en moins qu’on passe à écrire pour le Planet Libre. Je suis très bien placé pour le savoir de part mon implication dans Framasoft (et je vois tout ce qui se fait en coulisse, toutes ces personnes qui œuvrent dans l’ombre et qui ne cherchent pas à être visible et connues comme moi...)

Dernièrement j’ai suscité un débat en disant "ça se dit Libriste et ça a une adresse Gmail...". Ce que je voulais soulever c’est le manque de pédagogie et l’incohérence des personnes qui viennent te dire "on dit GNU/Linux, qui te citent les 4 libertés et qui à côté, utilisent tous les outils Google et ont une adresse Gmail". Ces utilisateurs du monde du libre vont d’un côté faire du Google Docs et de l’autre se plaindre que le libre ne perce pas... Mais bon, la bataille du desktop est perdu depuis longtemps... Si le Planet libre parlait d’applications Android, il y en aurait des billets. Mais Android ce n’est pas libre... Si la partie open-source, je sais...

Je pense que les personnes qui publient sur le Planet libre (moi le premier) devrait faire plus de billets sur les problématiques actuelles : les GAFAM, la vie privée etc. Ce serait cohérent car tous les défenseurs de la vie privée vous le diront : il n’y a pas de vie privée sans logiciel libre...

18 Messages

  • Si je ne publie plus sur le Planet libre, c’est pour d’autres raisons. J’ai arrêté depuis un moment maintenant (comme beaucoup), par lassitude, fatigué par la communauté (Fedora à l’époque) et le manque d’implications malgré certaines promesses. On rajoute à ça les faux amis du libre (C.Borne ou F.Bezies) et le compte y est. Les blogueurs "libres" existent toujours, ils se sont juste déplacés. Il suffit de savoir les trouver, quand ils le souhaitent.
    Et je maintiens au passage que Ubuntu à fait plus de mal que de bien. C’est dit.


  • Il n’y a rien non plus sur le planet libre concernant Duniter et la monnaie libre. Or il ne peut pas y avoir d’économie fondée sur le libre sans une monnaie libre. Ceci étant une autre cause de cela.


  • Autre phénomène : l’autocensure à cause de ce gouvernement en carton.

    Je ne rédige plus d’article, j’ai migré tous mes serveurs en dehors du territoire français.


  • Je vais réagir uniquement sur le paragraphe concernant le fait que le grand public soit sous Windows 10 ou OSX.

    Franchement, je ne pense pas que le grand public, même s’il s’intéressait à Linux, puisse ne serait-ce qu’avoir connaissance de nos débats ou de nos trolls. Il s’en fout royalement et ne fréquente de toute façon pas ce genre de site.

    Récemment, après m’avoir entendu parler de Linux pendant des années, mon amoureuse a fini par se laisser convaincre de remplacer son Windows 7 par du Linux. Comme elle a une vieille brouette (le Windows 7 n’était pas d’origine), même si je suis pro-GNOME, j’étais au départ parti sur une Xubuntu. Xfce se voulant léger, avec une interface proche de ce qu’on trouvait sous Windows (barre des tâches, menu démarrer…), je m’étais dit qu’elle serait moins dépaysée. D’autant plus que, bien que m’ayant sous la main, elle tenait à être indépendante sur son système et souhaitait pouvoir se débrouiller par elle-même. Et je ne parle pas ici de tâches complexes.

    Elle souhaitait par exemple pouvoir personnaliser son environnement. Petit tour sur Xfce Look puis sur GNOME Look. Elle trouve tous les thèmes plus moches les uns que les autres (ok, ça commence bien). Pire encore, je lui rappel qu’il vaut mieux ne pas remonter trop loin dans l’historique, parce que les vieux thèmes risquent de ne plus être maintenus et d’être cassés sur les dernières versions du toolkit. On en trouve finalement un, et vient donc l’installation. Les années ont beau passer, c’est toujours aussi merdique. Faut décompresser une archive dans un répertoire caché, puis activer le thème dans un outil qu’un débutant ne peut pas trouver par lui-même.

    Et là, c’est le drame. Elle souhaitait ensuite pouvoir mettre des icônes personnalisées, au gré de ses envies, sur des dossiers. Impossible d’y arriver avec Xfce. En fouillant sur le net, il semblerait bel et bien que ce ne soit pas encore faisable. Ça la gonfle et me demande si c’est faisable sur mon GNOME. Moment de doute, je pars vérifier. Oui, il suffit bien d’afficher les propriétés du dossier puis de cliquer sur l’icône pour en choisir une autre.

    Elle souhaite donc dégager Xubuntu, et on enchaîne sur une Fedora 23 sous GNOME. Oui, je sais, ce fut rapide, mais elle ne souhaite pas se prendre la tête avec l’informatique, faut juste que ça fonctionne.

    Et là, je dois vous avouer que j’étais un peu emmerdé pour le choix de la distribution. Sur GNOME Libre, on me demande de temps à autre quelle est la meilleure distribution pour GNOME. Pour un utilisateur avancé, c’est sans aucun doute Arch, mais pour un novice... Sous Manjaro, GNOME n’a pas droit à une version officielle, pour plein d’applications ou thèmes, il faut taper dans AUR, qui n’est pas ce qu’il y a de plus conseillé quand on y comprend rien. Sans oublier le risque qu’une mise à jour vienne tout péter. Debian, c’est stable mais désuet. Puis ça l’aurait emmerdé que je lui réponde sans cesse que tel bug a été corrigé dans ma version, que telle nouvelle fonctionnalité sympa a été ajoutée, mais qu’elle devra attendre de son côté (bon, maintenant qu’il y a Flatpak, on pourra peut-être un jour reconsidérer la question). Puis avec Ubuntu, on a toujours une partie plus ou moins à jour, une partie complètement à la ramasse (ce qui est le cas de Nautilus, application pourtant centrale).

    Reste donc Fedora, qui accumule également les problèmes : par défaut, il n’y a aucune prise en charge de certains codecs. J’active donc RPM Fusion puis j’installe les paquets nécessaires. Tâche qu’elle n’aurait pas su faire elle-même, ce qui lui donne le sentiment de ne pas être capable de se débrouiller toute seule sous Linux. Le rendu des fontes n’est pas génial, je configure également cette partie (ces deux points sont ok sous Ubuntu, mais pour les fontes, ce n’est pas le cas sous Manjaro). Ensuite, dans la logithèque, pas mal de descriptions sont encore en anglais, alors qu’elle n’en comprend pas un mot. On remarque également que plein d’applications, pourtant majeures, sont absentes (VLC, Mixxx, Lollypop...). Krita l’était également dans Fedora 23, avant d’apparaître finalement dans la version 24. Là encore, obligé d’activer des Copr, puisque RPM Fusion ne semble pas suffire.

    Même si, de mon côté, je suis conscient des problèmes de brevets logiciels, le grand public s’en fout. Il constate juste que c’est sans cesse des galères.

    Elle persévère. Puis ayant tout configuré moi-même, autant l’utiliser. Elle souhaiterait créer quelques bannières pour le site d’une amie. Des images avec un peu de texte, des effets autour... Sous Windows, elle utilisait Paint.NET. Bien évidemment, ce n’est pas disponible sous Linux. Je lui trouve un clone libre, Pinta. Ça fera l’affaire, même s’il lui manque plein de fonctionnalités et qu’il y a juste 2-3 greffons qui se battent en duel, quand il y en avait plusieurs centaines sous Windows.

    On installe également Krita, puisque elle semble avoir besoin de passer de l’un à l’autre en fonction des besoins. Elle n’est pas infographiste. Grande débutante, c’était surtout pour s’amuser et filer un coup de main à son amie. Cette histoire m’a néanmoins appris plusieurs choses :

    Les ressources en français sont totalement inexistantes. Et ce n’est pas juste une façon de parler. Les sites web sont uniquement en anglais (bon, pour le coup, celui de Paint.NET également). La documentation est en anglais, et les tutoriels sur YouTube sont également en anglais. Dans le cas de Krita, j’en ai trouvé quatre (une présentation du logiciel en 2-3 parties pour débuter), quand il en existe plusieurs centaines en anglais. À vrai dire, je n’ai même pas réussi à trouver un site généraliste qui aurait été dédié au graphisme avec des logiciels libres. Il y a bien eu quelques tentatives par le passé, telles que linuxgraphic.org, mais avec seulement 2-3 news par an, on ne peut pas dire que ça ait trouvé son public.

    Mais surtout, quand on indique aux gens que les logiciels libres couvrent tous les besoins, qu’il existe des équivalents à Photoshop et compagnie, c’est faux. C’est faux, puisque ce n’est pas ce que recherche le grand public. Il ne veut pas d’un Photoshop compliqué, il ne veut pas d’applications pro, mais quelque chose de simple qui s’adresse aux débutants. Pas besoin de millions de fonctionnalités. Il faut une interface sympa, que la prise en main soit intuitive, et que les fonctionnalités dont ils ont besoin soient mises en avant.

    Quand je lui ai montré l’interface de GIMP ou toutes les possibilités offertes par le plugin G’MIC, ce n’était pas ce qu’elle recherchait.

    Et que ce soit pour faire de la musique, du graphique ou whatever, on possède nombre d’applications qui visent les pros (Ardour, Blender, Inkscape, Krita...) mais rien qui s’adresse aux débutants. Ou alors, c’est hyper basique, à des années lumières de ce que l’on trouve sous Windows ou OSX.

    Et c’est également pour ça qu’Apple a tant de succès. On peut acheter un produit prêt à l’emploi, ça se veut simple, et on trouve nombre d’applications pour tous les publics. Aussi bien les pros que les débutants.

    Donc voilà, peut importe la distribution choisie, elles ont toutes leurs problèmes. Et au-delà de la distribution, il manque encore beaucoup trop de choses pour que ça puisse convenir à une frange importante du grand public (applications pour les débutants, thèmes variés pour tous les goûts, que ce soit un thème rose bonbon pour les petites filles ou un truc kitch noir et or comme ce que voulait ma copine, puis surtout, ce que soit simple à installer ; ressources en français, que ce soit la doc ou les tutoriels vidéo...)


  • « Je pense que les personnes qui publient sur le Planet libre (moi le premier) devrait faire plus de billets sur les problématiques actuelles : les GAFAM, la vie privée etc. »

    Je pense au contraire qu’il y en a eu suffisamment comme ça. Alors oui, de temps à autre, une petite piqûre de rappel ne fait jamais de mal. Maintenant, je pense que les gens sont soit déjà au courant, soit ils s’en foutent. Mais pour ceux qui voudraient migrer, le plus important, comme toujours, c’est de pouvoir proposer une alternative crédible, aussi fonctionnelle et aussi simple. Il faut que ça puisse répondre en tout point à leurs besoins, et que la transition puisse se faire de façon transparente.

    Et honnêtement, on a encore du chemin.

    Pour en revenir au Planet Libre, je pense qu’il y a deux gros soucis, aussi bien sur le fond que sur la forme.

    Admettons que je sois un nouvel arrivant. Je parcours les différents sujets et ne peux que constater que ça part dans tous les sens : des billets dédiés à une distribution ou un environnement de bureau en particulier (si ce n’est pas ce que j’utilise, ça risque de ne pas m’intéresser) ; voir même une machine en particulier (comme la framboise). Des billets très techniques (chiffrement, administration système et réseau, développement...). Si je suis néophyte, tout ça va me passer complètement au-dessus.

    D’un côté ça peut paraître comme une force. Ça touche un peu à tout, et les curieux y trouveront forcément leur compte. Mais en même temps, ça ne peut que dérouter un certain nombre de personnes. Puisque celles qui seraient intéressées par un sujet en particulier, de par le fait qu’il soit noyé au milieu du reste, pourront trouver que ça ne vaut pas le coup de revenir et de parcourir à chaque fois tous les sujets pour en trouver un qui leur plaît.

    Ensuite il y a la forme. Je ne sais plus depuis combien de temps je fréquente ce Planet, mais j’ai l’impression que ça doit bien faire vingt ans que ça n’a plus évolué. Ça me fait penser aux barbus qui vont tenter de convaincre des utilisateurs lambda de passer sous Linux en leur montrant une capture d’awesome + urxvt tout en leur expliquant à quel point c’est génial. Alors qu’en réalité, c’est moche et ça fait peur XD

    Non, de nos jours, les gens veulent un site bien foutu, avec un thème sympa, des images mises en avant, des vidéos, pouvoir commenter directement, pouvoir faire tourner sur les réseaux sociaux... Puis surtout, il faut que le contenu leur parle.

    Si on jette par exemple un oeil au site osxdaily.com, même si c’est forcément subjectif, leur thème, bien que classique, reste plutôt moderne. Il y a des images, la possibilité de faire tourner sur les réseaux sociaux et bien plus de commentaires ;) En haut de l’écran, il y a une barre avec les différentes catégories. On pourrait avoir Matériel, Mobilité, Autres systèmes, Trucs et astuces...

    L’utilisateur devrait pouvoir se créer un compte pour désactiver les boutons de réseaux sociaux s’il les a en horreur, pouvoir choisir quels types de contenus il souhaite voir apparaître ou non...

    On devrait également offrir la possibilité de soumettre des articles pour ceux qui n’ont pas de blog mais qui auraient tout de même quelque chose d’intéressant à raconter. Ou tout simplement, pouvoir faire des suggestions d’articles. Ce qui nous paraît évident, ne l’est pas forcément pour les autres. Chez Framablog, ils ont une équipe de traducteurs bénévoles. Pour mon blog, plein de fois j’aurai aimé pouvoir interviewer tel ou tel développeur, designer, créatif... malheureusement sans avoir un niveau d’anglais suffisant pour pouvoir proposer une traduction de qualité.

    Je pense qu’il faudrait donc revoir le site pour quelque chose de plus moderne qui mette mieux les contenus en avant. Puis dans le même temps, trouver des solutions pour faciliter la contribution et la collaboration entre les lecteurs, les rédacteurs ou les traducteurs. Parce qu’en l’état, j’ai l’impression qu’on se sent tous un peu seul chacun de notre côté.


  • Vide ? Il y a quand même beaucoup d’articles.
    Après j’y vais de moins en moins car je n’aime pas le thème, trop chargé visuellement + du js inutile qui alourdit la navigation.


  • Personnellement j’ai l’impression que c’est simplement parce que Linux tourne en rond depuis 10 ans et que l’engouement de l’époque c’est estompé a cause des smarts phones et autres réseaux sociaux qui sont devenus le seul usage du grand public. Linux aujourd’hui c’est les mêmes débats et les mêmes problèmes qu’il y a 10 ans. Impossible d’avoir une distribution vraiment fiable et simple d’utilisation (Ubuntu à essayé mais 10 ans plus tard c’est toujours l’équivalent d’une version bêta impossible à gérer seul pour un non technophile), la communauté troll toujours sur "faut dire GNU-Linux et si ou ça" et perd beaucoup d’énergie sur des débats non constructifs. Le planet libre est rempli de billets sur la vie privée et comment Google et Apple représente le mal absolu, ou alors des billets techniques sur des cas vraiments particuliers "comment configuré samba en IPV6 sur arch Linux dernière un vpn en ssh depuis un Raspberry Pi Model B". Rien qui n’intéresse la masse. Voilà, l’espoir Linux c’était Ubuntu qui n’a pas tenu ça promesse et pendant ce temps l’informatique à évoluer et maintenant nous autres libristes on se retrouve entre nous à s’échanger des fichiers de config ou alors a troller sur les mêmes sujets usés et sans intérêts. Bisous à tous.


  • Genma : "ont fondés des familles, ont moins de temps"

    Tout à fait cela pour ma part, c’est pourquoi beaucoup de personnes utilisent dorénavant journalduhacker.net, twitter et reddit je pense.

    J’arrive toujours à trouver un peu de temps pour le lire mais certes de manière plus brève qu’auparavant.

    Librement,

    HacKurx


  • Ah non !
    Ca fait 2 interventions que je lis depuis mon ubuntu phone ( très googlisant au passage ), 2 interventions d abandon, de découragement....
    Non. Non. Non.
    Le libre est anecdotique, difficilement accessible, pas toujours pratique.. Et combien d autres désagréments...
    Mais c est une pensée, une réflexion, un désir, un espoir,un devoir...
    Et une réalité pour certains.
    Tous les jours, MOI utilisateur, je cherche mes alternatives.
    Alors vous n avez pas le droit de baisser les bras. Sans vous je n aurais plus de choix.
    Tenez bon, juste pour nous les utilisateurs suiveurs.
    Courage les gars !


  • Dire que Linux est à la traine parce qu’on a pas de réseau social libre qui ait une masse critique suffisante, c’est comparer des pommes et des... durians.

    Je passe sur les commentaires qui crachent sur Ubuntu, ils sont pitoyables.

    @Okki : Voilà le problème, tu as une personne prête à faire le pas et tu lui refourgues du xfce, un moment faut se poser 2sec et réflechir.
    Pourquoi une Xubuntu et pas simpblement Ubuntu avec Unity ?
    Unity c’est du gtk et services gnome avec compiz, ça tourne très bien sur un pc de 2009 de 1200€ qu’on trouve à 250balles sur ebay et ce en 2014.
    Je prend volontairement un laptop de cette gamme de prix car si c’est pour comparer avec Mac, il faut prendre l’équivalent matériel wintel pour Linux. Sinon, biensûr que ça peu tourner sur un dell latitude à 800€.

    L’écosystème libre ne s’est jamais mieux porté et pourtant les vieux de la vieille - comme ils se décrivent - sont là à larmoyer et à infecter "le planet".

    Aujourd’hui on produit (art graphique, musique, video, texte) plus qu’on ne le faisait avant, on joue (catalogue steam, humblebundle) plus qu’on ne le pouvait avant sur *Linux*. Hors laptop optimus et autres portables de merde premier prix, le matériel est reconnu "out of the box" 9/10. Alors, svp, arrêtez de geindre !

    @Genma : non, justement, tu dois lever un peu le pied sur les messages à caractère protection de la vie privée, etc.. et plus te concentrer - si possible - sur l’apport de l’utilisation d’un système linux+(KDE/GNOME)+applicatifs libres.
    Il ne s’agit pas de faire de concessions mais d’être un peu plus pragmatique car le potlitique lourdingue, bien que nécessaire, à la framasoft même moi, ça me saoul. :)


  • utilisateurDeLinuxDepuis1998 : son portable est plus vieux que 2008, et ce qui l’avait incité à passer sous Linux, c’était justement de trouver quelque chose de plus rapide et léger. J’avais donc au départ hésité entre MATE et Xfce, que je trouvais plus à même de répondre à ses attentes. Bon, finalement, elle a finit sous GNOME, donc la question de l’environnement n’est finalement pas ce qu’il y a de plus important dans mon message.

    Et comme tu le soulignes, oui, on peut faire énormément de choses avec des logiciels libres. Maintenant, le reproche que je faisais, c’est que tous les logiciels s’adressent à des pros (ou des personnes patientes et motivées), et qu’on ne trouvait pas grand-chose pour les débutants (comprendre, avec plein d’opérations qui se font quasiment toutes seules).

    - On a Ardour pour la musique, mais ils veulent du Garage Band, https://www.apple.com/fr/mac/garageband/
    - On a Pitivi, mais ils veulent de l’iMovie, https://www.apple.com/fr/mac/imovie/

    Dommage que GNOME n’ait pas plus de moyens, puisque ils sont quasiment les seuls à aller dans le bon sens, à proposer un tout simple et cohérent.

    Exemple tout bête, la gestion de photos. Quand un débutant souhaite recadrer une image, améliorer un peu le rendu, appliquer quelques effets sympas... le linuxien de la vieille école lui conseillera tout de suite des logiciels complets, mais complexes, genre GIMP ou darktable. Sauf que le débutant habitué à la simplicité d’Instagram, ce n’est pas ce qu’il recherche. Et c’est bien pour ça que je suis heureux de voir GNOME Photos 3.20 permettre enfin d’effectuer ces quelques tâches directement et simplement

    https://help.gnome.org/misc/release-notes/3.20/

    Malheureusement, ça reste encore basique, et dans bien d’autres domaines (création musicale, artistique, montage vidéo...) nous n’avons rien pour ce genre de public. Hier encore, je matais quelques vidéos des nouveautés à venir dans les logiciels Adobe. Par exemple, une nouvelle fonctionnalité pour le recadrage :

    http://www.macg.co/logiciels/2016/05/demo-dune-future-fonction-de-recadrage-dans-photoshop-94304

    On doit pouvoir faire la même chose avec GIMP et la fonction d’inpainting de l’excellent plugin G’MIC. Mais voilà, faut connaître, alors que sous Photoshop il suffira presque de cliquer sur un bouton pour que tout se fasse tout seul.

    Mais je te rejoins sur le fait qu’il faudrait bien plus parler des logiciels grand public que nous avons, parler des fonctionnalités sympa et souvent méconnues qu’ils proposent, faire des tutoriels vidéo en français (c’est fou le nombre de personnes qui n’aiment pas lire).

    N’étant pas moi-même graphiste, quand j’ai installé Krita à mon amoureuse, c’était un peu « ben tiens, voilà, maintenant, démerde-toi ». Elle qui ne parle pas un mot d’anglais, on a pas trouvé la moindre ressource en français pour qu’elle puisse se débrouiller rapidement toute seule. Comme quoi, le fait que les applications soient disponibles ne suffit pas toujours.


  • Réponse groupée :

    @sabcat : "On rajoute à ça les faux amis du libre (C.Borne ou F.Bezies) et le compte y est."

    Il faudra me dire en quoi je suis un faux ami - pour ne pas dire un ennemi - du libre. Car j’ose mettre une partie du monde libre en face des propos qui seraient inacceptables ailleurs ?

    Est-on faux ami du libre en proposant de la documentation ? De l’aide ? En rapportant des bugs ? En participant au forum ? En disant à certains théoriciens de sortir de leurs universités ?

    @okki : "Elle souhaite donc dégager Xubuntu, et on enchaîne sur une Fedora 23 sous GNOME. Oui, je sais, ce fut rapide, mais elle ne souhaite pas se prendre la tête avec l’informatique, faut juste que ça fonctionne."

    Ce que certaines personnes refusent obstinément de voir.

    "Donc voilà, peut importe la distribution choisie, elles ont toutes leurs problèmes. Et au-delà de la distribution, il manque encore beaucoup trop de choses pour que ça puisse convenir à une frange importante du grand public (applications pour les débutants, thèmes variés pour tous les goûts, que ce soit un thème rose bonbon pour les petites filles ou un truc kitch noir et or comme ce que voulait ma copine, puis surtout, ce que soit simple à installer ; ressources en français, que ce soit la doc ou les tutoriels vidéo...)"

    Encore quelque chose qui n’est pas compréhensible pour une partie du monde du libre.

    "Ensuite il y a la forme. Je ne sais plus depuis combien de temps je fréquente ce Planet, mais j’ai l’impression que ça doit bien faire vingt ans que ça n’a plus évolué. Ça me fait penser aux barbus qui vont tenter de convaincre des utilisateurs lambda de passer sous Linux en leur montrant une capture d’awesome + urxvt tout en leur expliquant à quel point c’est génial. Alors qu’en réalité, c’est moche et ça fait peur XD

    Non, de nos jours, les gens veulent un site bien foutu, avec un thème sympa, des images mises en avant, des vidéos, pouvoir commenter directement, pouvoir faire tourner sur les réseaux sociaux... Puis surtout, il faut que le contenu leur parle."

    +1 :)

    @virtualmix : Ubuntu était très bien à l’époque des 8.04 et compagnie. La volonté apparente de faire cavalier seul de la part de Canonical a fini par lui aliéner une partie du monde du libre.

    @utilisateurdepuis1998 :

    Désolé pour le raccourcissement de ton pseudo :)

    "Je passe sur les commentaires qui crachent sur Ubuntu, ils sont pitoyables."

    C’est vrai que certains sont pitoyables, mais quelles sont les innovations réelles d’ubuntu sur le dernier cycle qui a mené à la 16.04 LTS ? Pas des masses pour l’utilisateur lambda. Ce qui a été une remarque récurrente pour les 14.10, 15.04 et 15.10.

    "Unity c’est du gtk et services gnome avec compiz, ça tourne très bien sur un pc de 2009 de 1200€ qu’on trouve à 250balles sur ebay et ce en 2014."

    Compiz, ça date de 2008-2009, non ? Et quelle quantité de mémoire vive est consommée ? Quelle possibilité de personnalisation du dit environnement ?

    Quant au PC à 1200€ de 2009, il serait plutôt à 500€ de nos jours, non ? Je veux bien que la course à la puissance se soit tranférée sur les cartes graphiques, mais quand même :)

    "L’écosystème libre ne s’est jamais mieux porté et pourtant les vieux de la vieille - comme ils se décrivent - sont là à larmoyer et à infecter "le planet"."

    Réflexe conditionné ?

    "Aujourd’hui on produit (art graphique, musique, video, texte) plus qu’on ne le faisait avant, on joue (catalogue steam, humblebundle) plus qu’on ne le pouvait avant sur *Linux*. Hors laptop optimus et autres portables de merde premier prix, le matériel est reconnu "out of the box" 9/10. Alors, svp, arrêtez de geindre !"

    Pas faux, mais combien de linuxiens sont des joueurs ? 30% ? 50% ?

    Pour la reconnaissance matérielle, modulo quelques marques d’imprimantes récalcitrantes, c’est plutôt la joie en effet.


  • Arrêtez de prendre les utilisateurs pour des débilos.

    @F.Bezies : Unity se configure tout autant que Windows7 mais pour aller plus loin, tous deux auront besoin d’outil tiers. Cela étant c’est plus facile sous ubuntu/debian, des thèmes et outils sont disponibles dans apt ou via des ppa. Il suffit de voir ce qui est dispo sur omgubuntu.co.uk... et contrairement à Windows, ces outils n’installent pas de saloperies de pubs ou de malwares.

    À la question, ce que Ubuntu à apporter ? Un système clé en main et simple d’accès DE BASE ; Steam sous Linux ; Ubuntu est le premier système utilisé sur les plate-formes "cloud". Ubuntu s’est quasiment substitué au nom "Linux".

    Le reproche que j’ai à faire à Ubuntu :
    La demande de mise à jour intempestive (pas plus qu’Android en fait :) ), Unity au profit de Gnome Shell que je trouve bien plus abouti et élégant et ce depuis sa version 3.10.

    @Okki : Tu me donnes l’impression que tu serais tout autant désemparé sur Photoshop que sur Gimp/Krita, je connais les 3 outils, je reconnais l’évidente supériorité de Photoshop mais de là à dire que ton utilisateur "instagram" s’en sorte en 5min, c’est très présomptueux. Photoshop est un outil professionnel avec ce que ça entraine de complexité.
    Regarde quelques secondes les galeries d’image de Krita.

    Nous sommes dans le même camp les amis mais j’impression que vous n’utilisez pas les systèmes concurrents (OSX, Win7) pour rabaisser à ce point ce qui se fait sous Linux & Co.


  • J’étais autrefois contributeur sur Planet Libre. Et puis, d’un coup d’un seul, les responsables de l’agrégateur (???) m’en ont dégagé parce que je mettais des tags dans mes billets. Je les ai enlevés. Nada. Tricard. Du coup, je les ai remis.

    J’ai demandé des explications. Personne n’a daigné répondre à mes questions !

    Aujourd’hui, mes contenus sont repris dans le JDH. Merci à Carl et Cascador !


  • Eh bien dites donc... en voilà un flot de paroles pour, au final, ne pas dire grand chose et surtout passer à côté de l’essentiel !

    Linux est à l’artisanat là où les autres OS appartiennent au monde de l’industrie !

    Mieux encore, Linux est à la gastronomie là où les autres OS appartiennent désormais à la catégorie de la malbouffe !

    Et puis c’est tout !

    Pourquoi vouloir tenter de faire manger à un adorateur du BigMac une poêlée de cuisses de grenouilles ail et persil ?

    Pourquoi vouloir comparer un verre de Coca à un verre de Pouilly-fumé de 2005 ?

    Mais ça ne va pas la tête ?

    Si des millions d’abrutis pensent vouloir changer le monde avec la vidéo d’un chat qui glisse sur une peau de banane ou d’un singe qui se met le doigt dans le nez ou pire en filmant et en diffusant en live un abruti supplémentaire en train de taper sur une fille pourquoi pas mais personnellement je ne voudrais pas être le "créateur" de ces systèmes et autres applications qui permettent tout cela et qui abrutissent la planète (tiens ? planète ?).

    Linux, tout comme les produits "libres", est avant tout un choix personnel et, on peut l’aimer pour tout un tas de raison :

    - je suis libre d’y goûter et d’en changer comme bon me semble,
    - j’ai l’impression de mieux comprendre le fonctionnement de toutes ces technologies,
    - j’ai accès à une panoplie d’outils que je ne pourrais pas forcément me payer avec les autres OS,
    - mine de rien ça marche quand même vachement bien...

    En conclusion, je suis fier d’arborer Linux sur mon PC Portable, je suis fier d’avoir déployé des solutions libres dans mon entreprise en répondant aux attentes de nos utilisateurs et alors qu’on en avait pas forcément les moyens ! Tout le reste, c’est de la littérature !


  • utilisateurDeLinuxDepuis1998 : j’ai du mal m’exprimer, puisque mon amoureuse ne souhaitait pas non plus utiliser Photoshop sous Windows, qu’elle trouvait bien trop compliqué. Ce qu’elle recherchait (et qu’elle semblait avoir trouvé avec getpaint.net, c’était un logiciel facile à prendre en main, lui permettant de faire rapidement quelque chose sans forcément s’y connaître.

    Le Castillan : personnellement, j’aime sincèrement le libre. Mais il faut reconnaître que ce ne sont que des outils, censés permettre à l’utilisateur d’accomplir certaines tâches. Maintenant, aussi libres soient-elles, si tes applications ne répondent pas aux besoins, ça ne sert pas à grand-chose. Et les besoins vont bien évidemment différer d’une personne à l’autre. Quand certains utilisateurs recherchent un contrôle total, pouvoir faire exactement et précisément ce qu’ils veulent, quitte à y passer un temps considérable pour apprendre à maîtriser leur outil, d’autres aspirent seulement à quelque chose de simple et rapide à prendre en main.

    Et quand tu ne proposes que des applications s’adressant à l’une ou l’autre catégorie, il ne faut pas s’étonner qu’un certain nombre de personnes puissent se sentir exclues.


  • Il faut aussi voir que la communauté libriste a également beaucoup de mal a accepté les nouveau usage et ne fait que très peu de concession.

    Exemple dans ce billet :
    - "Dernièrement j’ai suscité un débat en disant "ça se dit Libriste et ça a une adresse Gmail...". Ce que je voulais soulever c’est le manque de pédagogie et l’incohérence des personnes qui viennent te dire "on dit GNU/Linux, qui te citent les 4 libertés et qui à côté, utilisent tous les outils Google et ont une adresse Gmail". Ces utilisateurs du monde du libre vont d’un côté faire du Google Docs et de l’autre se plaindre que le libre ne perce pas"
    Je suis désolé mais ce genre de phrase est totalement exagérer, avoir une adresse GMAIL ne veut pas forcement dire utiliser tout les services Google et n’utiliser que cela ca peut aussi juste être pratique pour la gestion de son smartphone où, pour avoir un truc sympa, c’est soit Apple soit Android ! Le deuxième choix étant le moins pire des deux car nous y trouvons Fdroid et autre

    - Sur le manque d’évolution, il faut aussi sortir un peu d’Ubuntu Unity, Gnome a énormément changer ces dernières années et son interface moderne change pas mal la façon d’utiliser son PC, on est loin du roll back windows 10 vers une interface "à l’ancienne" pour faire plaisir. Des évolution j’en ai vu beaucoup !

    - Tu dis que les usages ont changés,ok mais pas le planèt. Certains libristes ont pris le pas de partager leur passion en video (Blabla linux, le pingouin français etc....), y compris moi sur ma chaîne "omega linux TV", mais qu’en fait la communauté, rien !
    Aucune mise en avant, aucun soutien, aucun partenariat, ils sont souvent seul avec leur 500 abos au max car malgré les bon mots, le partage dans la communauté n’existe que pour le code, pour le reste tout le monde s’en fout ! ET impossible d’être publié sur ce fameux planète sans créer et maintenir un blog ou il faudrait faire un article illustré par la vidéo ensuite en gros perdre du temps alors que le support choisit est l’image et non le texte... Je ne te parle pas des assos type LeaLinux et autres qui ne prennent même pas le temps de te répondre quand tu les informe de ton projet et qui ne prennent même pas le temps de te répondre alors qu’il diffuse le moindre article écrit pour X ou Y info. Évidement aucun article fais par ces bloggers sur cette autre façon de communiqué (toi y compris) comme si tout les vidéastes linuxiens étaient mauvais... ou juste ignorés par la communauté plus agé peut-être.

    A mes yeux le monde du libre a un problème, lutter de l’extérieur n’a aucun impact ou presque, à mes yeux pour lutter contre Google, le meilleur support reste Youtube, de Google :) Pour diffuser messages et informations, Twitter et FB (sûrement je n’utilise pas). Car même si ces sociétés pompent des données perso (qu’il suffit de ne pas donner d’un autre coté) c’est aujourd’hui un support important. Diaspora est très bien mais quasiment composé que de libriste, inutile donc pour transmettre la bonne parole.

    A aujourd’hui un site comme Next Inpact a fait plus pour la diffusion des problématiques liées à la vie privée que la grande majorité du monde libre et pourtant ce n’est pas un site "libre".

    Il faudrait peut être juste s’ouvrir un peu car la nous dégooglisons internet entre nous... pas Franchement efficace

    Merci @ toi

    Omega


  • Bon pourquoi le Planet Libre est vide j’en sais trop rien mais j’aimerai revenir sur quelques commentaire lu ici et là...
    Pour ma part bien qu’ayant de la bouteille en utilisation "avancé" de PC et Mac depuis 20 ans je (re)découvre avec le plus grand plaisir et le plus grand intérêt le libre et notamment à travers Ubuntu...
    J’ai été bluffé par l’avancé en stabilité et en facilité d’installation. Je l’ai installé sur 2 PC portables complètements différents le même jour et n’ai eu qu’à mettre la clé USB, redémarré et... Et c’est tout ! Les deux PC tournent comme des horloges, d’une stabilité redoutable et bien plus performant que sous Windows 7 ou 10... Je suis graphiste et là encore j’ai été très surpris de trouver tout ce dont j’ai besoin. Bien sûr il faut un tant d’adaptation, 20 ans sur adobe ça laisse des traces, il faut aussi ce donner les moyens de changer ses habitudes... La suite libre office est très complète et bien plus intuitive que la suite office. Ma femme qui n’a utilisé jusque là que M. Office s’en sort mieux et en est pleinement ravis !
    Gimp est un logiciel très puissant ! Maintenant pour faire des choses basiques il est très bien aussi, rien oblige les gens à plonger dans les entrailles de la bête. Je n’ai jamais eu de mal à trouver des tutos pour quoi que ce soit, et en français ! En plus la communauté Ubuntu est très développer en France, très active et fort sympatrique et disponible !
    Je suis pour ma part ultra googlelisé et je vais doucement me désintoxiquer... Il est évident que ce n’est pas facile, que d’habitude prise en tant d’années ! Mais j’y vais tranquille et fermement décidé !
    Je me penche déjà sur un RB pi pour me faire mon cloud perso.
    Je n’enregistre plus mes mots de passes sur mon navigateur qui est firefox d’ailleurs maintenant...
    Qwant est une belle alternative en moteur de recherche...
    Les FaceBook et autre "réseaux socio" ? Mon dieu mais quelle daube !!! C’est d’une incroyable inutilité ! Si tant de gens aiment à s’y vautrer, bah c’est leur problème ! A part tuer leur temps ma fois... Les tablettes j’en ai eu et tout comme mon smartphone honnêtement on est bien loin des tourbillons créatifs des débuts ! 500 euros (pour les moins cher) pour lire ses mails et jouer à 3 jeux débiles qui coûtent une blinde aujourd’hui, quand il ne faut pas payer un abonnement mensuel... Non merci ! Je m’aperçois aujourd’hui que je n’ouvre même plus le store tellement il n’y a rien ! Mais vraiment, je ne l’ouvre plus ! J’attends avec impatience un nouvel Ubuntu phone à un prix raisonnable qui m’offrira ce dont j’ai besoin, sans obsolescence programmé, sans ponction de donné etc...
    Un appareil qui me permette de naviguer sur internet au besoin, de me guider sur la route, d’envoyer un mail, d’en recevoir... Un outil quoi... Et pas une pompe à fric !
    Enfin pour revenir à Ubuntu, c’est la seule et unique alternative libre grand public ! Aujourd’hui c’est une distribution simple d’accès, intuitive, soutenu et cohérente dans son développement ! Et c’est un avis d’utilisateur lambda, grand public, comme vous voudrez... Donc le seul qui compte non ?
    Le libre a toute sa place aujourd’hui, et plus que jamais ! C’est LA seule alternative si vous tenez un temps soit peu à votre vie privé, à votre liberté tout simplement !
    Je remercierai juste au passage ces milliers de personnes qui bossent sur des logiciels pour nous offrir de supers outils et ce gracieusement. A toutes ces personnes qui donnent de leur temps sur les forums pour dépanner les gens comme moi qui n’y connaissent pas grand chose, tous ceux qui organisent des journées installation d’Ubuntu pour le faire connaitre au plus grand nombre. A tous ceux qui veulent encore croire qu’on peut faire autrement, dans les respect des autres !
    Bon bah je me rend compte que je me suis bien répandu ! Ma fois merci à ceux qui m’auront lu et désolé pour ceux que j’aurais saoulé ! ; )
    Bien à vous !


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.