Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Informatique » Autohébergement » Les auto-hébergement parties ou selfhosting party

Les auto-hébergement parties ou selfhosting party

D 9 octobre 2014     H 09:00     A Genma     C 2 messages   Logo Tipee

TAGS : Auto-hébergement Raspberry Pi

C’est sous la forme d’une plaisanterie qu’a été lancé le fait que dans les cafés vie privée et autres chiffrofêtes et cryptoparties que je coanime, nous devrions faire une ou plusieurs séances d’initiation à l’auto-hébergement. En effet, un des moyens de se réapproprier une vie privée sur Internet et, entre autre, de ne plus stocker ses données on ne sait où (le fameux cloud) mais de se lancer dans de l’auto-hébergement.

Nous (les co-animateurs) avons évoqués entre nous l’idée de mettre des doubles boot pour que les personnes présentes aient une distribution GNU/LInux sur leurs PC, afin de leur apprendre les bases de l’informatique libre dans le cadre de la vie privée. Mais personnellement, je pense que cette installation d’un double boot (ou simple boot dans le cadre d’une migration complète) sort du cadre des cafés vie privée et cette aide à l’installation est déjà très bien faite par les associations qui organisent régulièrement des install party (comme le premier samedi du libre, sur Paris, en France). Notre rôle est, je pense, d’aiguiller les visiteurs des cafés vie privée vers ce genre d’évènements, en leur expliquant le but, afin que lors de leur prochaine venue, ils viennent avec un système GNU/Linux de disponible sur leur PC.

Pour ce qui est de l’auto-hébergement, j’ai déjà écrit un premier article sur l’auto-hébergement et je vous renvoie vers lui pour y retrouver quelques liens sur le sujet (ou sinon vous pouvez aller directement sur http://www.auto-hebergement.fr ou http://planet.auto-hebergement.fr). Là, encore, je pense qu’il faut que les personnes qui voudraient se lancer, car elles ont compris la problématique, et qui ne sont pas geeks/à l’aise avec l’informatique, devraient pouvoir trouver une aide/un support de la part de la communauté. Un support qui soit différent de l’aide en ligne que l’on peut trouver/qui est déjà existante.

D’où l’idée des auto-hébergement parties ou selfhosting party. Car je pense que ce n’est pas simple de savoir mettre une raspdebian sur une carte SD, de savoir la configurer pour y installer yunohost par exemple. Si on a une aide/si on est guidé par quelqu’un, on se sentira de suite plus à l’aise etn ira alors au bout de son projet.

Là encore, je ne pense pas que ce soit le but des cafés vie privée que de se lancer dans ce genre d’ateliers (quoique). Mais l’idée est lancée, il faudra voir si elle se concrétise.

Enfin, personnellement, je ne suis pas encore auto-hébergé, mais j’y songe de plus en plus et je pense que si je me lance dans l’aventure, je rédigerai des billets en conséquence. D’où la création du mot clef permettant de taguer les articles à venir.

A lire sur le même sujet :
- l’auto-hébergement

2 Messages

  • L’auto-hébergement, c’est très bien et très formateur qui plus est.
    De plus, ça ne demande pas une bande passante énorme la plupart du temps.

    Je pense que lors de telles manifestations, il faudrait évoquer les solutions pour pouvoir y arriver en douceur, y compris pour le néophyte. Je pense à des solutions clé en main comme certains NAS. Il faudrait aussi voir ce que les box opérateur peuvent proposer (je n’ai jamais regardé ça puisque j’utilise mon propre matériel pour m’auto-héberger).

    Lorsque j’en parle autour de moi, notamment lorsque je parle du mail, je fais l’analogie avec le courrier réel. On fait avec le mail ce que jamais on ne ferait avec des courriers papier (personne ne demanderai à sa concierge de conserver chez elle les cartes postales qu’il reçoit, enfin je ne pense pas...). L’auto-hébergement ne peut pas tout résoudre mais fait aller les choses dans le bon sens.


  • - Fred- : De nos jours, ce n’est plus si compliqué, même pour les néophytes, côté logiciel cela peut demander un peu de travail et encore. L’autre-jour par exemple, j’étais étonné de la facilité pour installer un package LAMP sur Ubuntu, un simple "apt-get install lamp-server^" et tout est quasiment fonctionnel, tous services démarrés. Pour ownCloud, c’est quasiment la même chose.
    Ce qui pourrais peut-être poser problème, c’est le choix/configuration du matériel ainsi que la continuité du service, qui est quand même relativement important surtout lorsque l’on héberge un serveur mail.


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.