Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Informatique & Internet » GNU/Linux, Logiciels Libres » Devenir parrain Linux

Devenir parrain Linux

D 20 novembre 2015     H 09:00     A Genma     C 5 messages   Logo Tipee

TAGS : Planet Libre

Quand je suis disponible, je participe à l’initiative du GUL Parisien Parinux le premier-samedi C’est un concept assez simple, le premier samedi de tous les mois, de 14h00 à 18h00 au Carrefour Numérique, un rendez-vous pour discuter, installer ou se faire installer une distribution GNU/Linux et des logiciels libres. ou encore aux Ubuntu-Partyjournées de promotion du libre par la découverte du système d’exploitation alternatif Ubuntu

Dans les deux cas, je suis amené à aider dans l’installation d’Ubuntu sur des ordinateurs de personnes venues pour se faire aider. Les personnes savent ce qu’elles viennent chercher : elles connaissent Ubuntu au moins de nom, le principe du logiciel libre, utilisent déjà la plupart des logiciels libres les plus populaires comme Firefox, LibreOffice ou Gimp et viennent pour avoir un double boot (quand elles souhaitent encore conserver Windows) ou un simple boot. Ce public est souvent assez âgé, la cinquantaine ou plus (souvent des retraités). Les bénévoles quand à eux, sont de tout âge, majoritairement des geeks trentenaires qui participent à ces install party depuis une dizaine d’années, quelques jeunes lycéens ou étudiants.

Je poursuivrais en citant une discussion via message de commentaire interposé sur un billet de Cyrille Borne où il conclue en disant Framasoft pourrait dire que je sème, j’ai surtout l’impression d’avoir planté, cultivé et abandonné le terrain qui est peut être un terrain vague aujourd’hui. Il faudrait remettre vraiment au centre les parrains Linux mais c’est une / ce sont une / des organisations que je ne vois jamais s’activer, jamais bougé.

Son idée qu’il manque des Parrains Linux ne cesse de tourner dans ma tête. Faire passer à du logiciel libre, c’est bien. Mais ensuite, il faut accompagner. Si on se contente d’installer une distribution sans faire le support derrière, on ne sert à rien. Il faut accompagner, éduquer, sensibiliser, aider pour les problèmes que la personne rencontrera. Car il n’y a pas que pour le système d’exploitation. Il y a les utilisations d’Internet, le mail, le Cloud, les problématiques de vie privée etc.

Les personnes qui viennent se faire installer à un système d’exploitation autre sont prêtes à apprendre. Savent qu’une alternative existe. Elles ont fait la démarche de se renseigner, en allant dans un club informatique près de chez elle ou en cherchant sur Internet... Elles assistent à des conférences comme celles que j’ai pu donner dans le cadre du festival numérique Numok dans les médiathèques de la ville de Paris. Elles sont demandeuses d’informations et de connaissances.

Je pense que le terme de Parrain Linux est trop restrictif. Il se limite à "accompagner et faire du support pour une distribution GNU/Linux". C’est déjà beaucoup de temps et d’engagement. Mais quand je vois tout ce qu’il y a enseigné et partager comme connaissances qui me semblent nécessaires en hygiène numérique (je ne parle même pas de l’autodéfense numérique, dans laquelle je mets le chiffrement, Tor etc.)...

Tout cela, je le fais sur mon temps libre, bénévolement et de bon cœur. J’ai du temps pour parler devant 50 personnes pendant deux heures ou plus un samedi après-midi et ce régulièrement, mais je n’ai pas le temps d’aider individuellement chacune de ces 50 personnes. Je peux répondre à quelques questions lors de ma conférence (que j’ai mis une dizaine d’heures à préparer la première fois et que j’améliore avec le temps), mais je n’ai pas le temps de répondre à toutes les questions qu’elles seront amenées à se poser. Car ces personnes approfondissent les sujets que je leurs aient présentées, elles se font leurs propres avis. Certaines veulent aller plus loin dans la protection de leurs vies privées, d’autres qui ne connaissaient pas le logiciel libre veulent y passer... Chaque personne est différente, chacune à un besoin d’accompagnement différent.

A défaut de mieux, le terme de Parrain Linux pourrait faire l’affaire dans un premier temps. Il faudrait trouver des personnes motivées prêtent à faire ce que j’appelle du S.A.V. lors de mes conférences : répondre à quelques mails de temps en temps, répondre dans les forums (pour que la réponse soit publique et est une utilité), enrichir, mettre à jour et corriger les documentations existantes. Tout cela est déjà fait, je le fais. Mais qu’en est-il de la visibilité de ce support ? Comment peut-on encore l’améliorer ?

Je me pose plein de questions auxquelles je n’ai pas de réponses. Pas encore ;-)

5 Messages

  • Même réflexion par ici !
    Les installations lors des installParty pourraient être suivies par un support communautaire via une liste de diffusion, au sein d’un GUL, nationale ? ... francophone ?
    Les questions simples seraient résolues par ce biais, les autres bénéficieraient d’un accompagnement à l’utilisation d’un forum (ubuntu ? neutre ?) comment bien poser une question, aide à la compréhension des réponses.
    L’amélioration de la documentation rentre aussi en ligne de compte.

    Je me pose quand même la question de la concentration autour d’Ubuntu (forum & documentation), personnellement Mint me correspond plus, chacun ses choix mais quid de tout centraliser autour d’Ubuntu ?


  • C’est sans doute là où les structures associatives pourraient apporter un plus, fédérer un peu plus les bonnes volontés. Je n’ai hélas pas le temps (j’ai toujours une machine en plan...) et pas assez de compétences pour des cas plus complexes que les miens...

    Reste évidemment à s’entendre dans la petite guerre des distribsAussi


  • Pourquoi ne pas créer une communauté francophone d’utilisateurs de logiciels et système d’exploitation libres dédiée à cet usage ?
    Le principe pourrait être fondé sur le même que celui des GUL mais aurait un impact plus national, un peu comme le fait FramaSoft ou l’APRIL pour la promotion des logiciels libres.
    Après, je ne sais pas comment il faudrait s’y prendre sur le plan technique. Quels protocoles utiliser ? Des mailing-lists ? Des applications web de type blog (cf. le système de Planète Libre qui indexe des articles) ou de type forum (cf. les forum d’Ubuntu ou ceux de StackOverflow) ? Des protocoles de communications comme XMPP ou autre ?
    Il faudrait aussi pouvoir hiérarchiser le tout (en fonction de l’OS, du type de logiciel...) et pouvoir guider/orienter les utilisateurs novices qui ne savent pas trop où aller pour poser leurs questions en dehors des conventions et install partys.
    Et pour répondre au premier commentaire, je suis également sous Linux Mint qui répond mieux à mes attentes, mes utilisations et ma philosophie.


  • Y’a un site (avec Arpinux en tête) parrains Linux.
    Le .com est actif, l’autre fait pitié.
    http://www.parrain-linux.com/


  • Je suis inscrit comme membre de Parrain Linux et je dois dire que je n’ai été sollicité qu’une seule fois, une petite mise à jour qui avait avorté par manque de temps lors d’une install party Ubuntu (je me demande si ce n’était pas à Paris ?), mais dans ma brousse il n’y a rien d’étonnant pour le peu de solicitation.
    En fait, il faut assurer le SAV :D
    A pluche.


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.