Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Blog » LinkedIn comme réseau social

LinkedIn comme réseau social

D 14 octobre 2019     H 09:00     A Genma     C 0 messages   Logo Tipee

TAGS : Linkedin Identité numérique

Mon usage des réseaux sociaux

J’utilise Twitter depuis 2008 et il est toujours resté mon réseau social principal. A la fin des années 2000, j’ai utilisé Facebook il fut un temps pour suivre des personnalités Geek qui utilisaient ce mode de communication / diffusion. Puis j’ai utilisé Diaspora pour discuter de façon régulière avec quelques personnes de la communauté du logiciel libre francophone. Avec l’arrivée de Mastodon, j’ai délaissé Diaspora... Mastodon est resté une alternative à Twitter, moitié copier-coller de messages de Twitter avec des interactions avec la communauté francophone du logiciel libre. J’ai conservé Twitter, qui est complémentaire et me permet de suivre et lire des choses que j’aurai jamais via Mastodon.

Avoir un profil Linkedin

En parallèle de tout ça, j’ai toujours eu un compte Linkedin. L’usage à évoluer avec le temps. Dans le cadre de la gestion de mon identité numérique, j’avais deux comptes séparé (cf Réflexions autour de Linkedin et du pseudonymat)

Avec le passage du pseudonymat au pseudonyme (cf les différents billets de blog qui relatent cette expérience au fil des mois), j’ai fermé mon compte sous mon vrai nom, et j’ai basculé mon compte sous pseudonyme sous mon vrai nom, fusionnant ainsi pseudonyme et véritable identité. Les personnes de mon réseau qui me connaissait sous le nom de Genma ont ainsi pu découvrir mon identité civile. J’avais utilisé Linkedin pour me créer un réseau professionnel avec le temps, de suivre les carrières des uns et des autres, en me disant au cas où. Et avec l’idée de pouvoir retrouver facilement quelqu’un que j’avais croisé, via un nom d’entreprise, une technologie. Avec les mois j’ai pris en contact Linkedin des personnes côtés clients, des anciens collègues de mes premières années d’expériences et de mes débuts sous Linkedin (que j’avais eu en contact sous m.on compte identité civile) ainsi que de nouvelles personnes, toujours pour agrandir mon réseau et le potentiel de contacts associés.

J’explique le pourquoi et l’objectif. Depuis plusieurs semaines de part mon nouveau poste (cf les billets de blogs publiés sur le sujet et la mise à jour de mon poste Linkedin), j’ai entre autre, comme mission, celle de réseauter et de renforcer les équipes. Je recherche donc les personnes de mon entreprise qui ont des mots clefs spécifiques pour les contacter et me constituer un réseau interne de spécialistes des technologies opensource. Je contacte des personnes qui sont dans des start-up, petites PME ou indépendants pour avoir un réseau de partenaires ou sous-traitants potentiels.

Faire sa veille via Linkedin ?

A côté de ça, comme Linkedin est aussi un espace de publication, je fais ma veille. Comme il s’agit d’un réseau social professionnel, les publications sont professionnelles. Comprendre par là que l’on ne retrouvera pas la même chose que sur Twitter ou sur Facebook. J’ai commencé à regarder ce qui était publié, à filtrer un peu en demandant à masquer certaine publication et au contraire en m’abonnant à certaines pages pour avoir des publications particulières et choisies. Et je fais ainsi de la veille. Beaucoup de messages sont très axés sur de la communication d’entreprise, avec un ton très corporate, marketing, mettant en avant uniquement des aspects positifs... Mais certains sont des relais de billets de blogs d’entreprises, avec des tutoriaux, des annonces de publications de nouvelles versions de logiciels.

A chaque publication, on a l’impression que les personnes se sont posées la question de la pertinence de la publication, de l’intérêt de l’image que cela renvoyait vis à vis de l’image professionnel qu’elles voulaient donner. On a donc une sorte de ligne éditoriale qui est faite volontairement ou inconsciemment.

Je retrouve ce que je cherche en partie sur Twitter, à savoir une forme de veille. Il y a une bulle de filtre certaine, de part le réseau que j’ai (uniquement lié à l’informatique, contrairement lié à Twitter où je suis d’autres centres d’intérêts : politiques, militants...). Mais je trouve tout de même des informations que je n’aurai pas vu autrement.

Tout n’est pas si rose...

Le bémol est que Linkedin a été racheté par Microsoft, le M de GAFAM, que chaque connexion et action contribue à enrichir les données qui sont exploitées derrière... Je reçois sans cesse des incitations par mail pour devenir membre premium et avoir encore plus de fonctionnalités... Pour l’instant je ne paie pas monétairement mais avec mes données, cela me convient étant donné l’usage et le bénéfice que j’en ai. Je ne connais pas d’alternative autre (Viadeo existe encore ?), c’est un outil centralisé. Mais tout comme l’est Twitter... J’utilise les deux, en connaissance de cause, en sachant et en acceptant. Car j’insiste. L’absence d’usage de Linkedin et de Twitter à l’heure actuelle n’est pas envisageable ; ils me sont nécessaires à mon usage professionnel. Et le compromis gratuité versus exploitation des données est assumé.

Dans la même rubrique

4 novembre – Incivilité

30 octobre – L’ouverture d’esprit

28 octobre – L’entreprise start-up, il faut la fuir

14 octobre – LinkedIn comme réseau social

9 octobre – Etat des lieux (professionnellement)

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.