Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Blog » Petit retour d’expérience sur FlattR, réflexions, abandon ?

Petit retour d’expérience sur FlattR, réflexions, abandon ?

D 6 décembre 2011     H 09:25     A Genma     C 4 messages   Logo Tipee

TAGS : FlattR Les réflexions du Genma

J’avais écris un premier article sur Flattr et depuis, pas grand chose. Pour rappel, le principe de Flattr est le suivant :On s’incrit et on paie une petite somme mensuelle (minimum 2 euros). Sur un site qui affiche le logo Flattr, on peut cliquer et en fin de mois, l’argent mensuel est réparti équitablement vers les différents sites participants choisis (ceux sur lesquels on a cliqué). On peut également afficher le logo sur son site et en retour, on peut recevoir de l’argent issu des clics que l’on aura eu en provenance des internautes.

J’ai donc testé ce système depuis l’écriture de mon article et le bilan que j’en ferai est assez mitigé. D’un côté, je réfléchis à ajouter dans Flattr un certains nombres d’articles que j’ai pu écrire les années précédentes. Je ne vais pas ajouter tous les articles, je n’en ai pas le temps et tout, bien qu’en ligne, n’est pas forcement bien écrit et intéressant. Mais pour des articles de réflexions plus élaborés, je pense que cela leur donnerait une nouvelle visibilité.

Mais d’un autre côté, je songe à l’abandon de ce système. Vu que je ne suis pas beaucoup flattré et que de mon côté je flattre un peu, je me demande quel est l’intérêt à continuer d’utiliser ce système. Je pense que ça n’a pas pris, que les gens ne voient pas l’intérêt et que mis à par un gros site comme Numerama, Korben.info ou la Grotte du Barbu par exemple, on trouve très peu de bouton Flattr. On en a beaucou plus pour Twitter, Facebook et autres réseaux sociaux. A qui la faute ? A l’abscence de communication réelle sur le sujet.

On a eu un journal ou deux sur LinuxFr, mais ça reste TRES confidentiel. Pas de conférence, peu ou pas d’article en Français... Je suis abonné à beaucoup de sites, mais à part un ou deux articles à un moment donné, rien. Pas d’actualité, pas de message présentant Flattr. Le néant. Et des articles comme Flattr est une arnaque – ®om’s blog (et une réaction à cet article Flattr est-il réellement une arnaque ? par Romain Riviere) qui dénonce le mode de fonctionnement économique ne sont pas en la faveur d’une communication positive pour Flattr...

Pourtant il y a de bonnes choses dans Flattr, hors aspect paiement... Ce qui me plait le plus et que l’on peut soumettre différentes choses, principalement des articles (une url, un titre, une description), mais tout un tas d’autres oeuvres (même si je n’ai jamais utilisé cette fonctionnalité). On peut même faire de la veille sur les blogs qui ont adhérés à Flattr. Il est possible de faire des filtres (par langue française et soumissions les plus récentes) pour afficher une page avec les dernières soumissions qui ont été effectuées à Flattr, ce qui peut être l’occasion de découvrir des textes que l’on aurait pas vu autrement. On peut donc le voir comme une source d’information potentiel, que l’on adhère ou non au système...

Puisse cet article redonner, à ma modeste échelle, un petit coup de projecteur sur Flattr, mais honnêtement, je n’y crois pas trop. Et je pense même enlever le bouton du site et me déinscrire du service.

4 Messages

  • la fonction des boutons twitter, facebook et +1 n’est pas du tout la même. ils sont la pour faire diffuser un article qu’on a aimé, il contribuent a "faire passer" des message. flattr n’est pas un réseau social, il n’aura donc pas la meme courbe de progression des autres.

    l’adoption d’un système est comme tout les autres. C’est une histoire d’offre et de demande. au début personne n’adhère a un système, il faut être motivé. et puis de fil en aiguille, cela bouge

    flattr est européen, et en cela c’est un handicap car l’Europe n’est pas un endroit ou il y a beaucoup d’enthousiaste aux nouvelles idées. (surtout quand elles ne viennent pas d’en-haut)

    Pourquoi les choses démarrent rarement en Europe ?

    d’abord parce qu’on est tellement habitué d’attendre que ca marche aux États-Unis avant de se lancer, qu’on prend une attitude attentiste. Si il n’y a pas cet engouement indescriptible de l’autre coté de l’atlantique, une nouveauté n’aura même pas l’honneur d’une traduction. il faut parfois plusieurs années pour que ca éveille notre intérêt.

    ensuite peut-être parce que chez nous on ne comprend pas qu’il faut d’abord qu’il y ai de l’offre, pour provoquer une demande. il faut se lancer, longtemps, et une fois la masse critique passée.. ça démarre. le seuil de tolérance doit être bien plus loin qu’on ne l’imagine.

    Flattr entre temps, a lancé un blog, a changé de version son API. ca bouge !

    Mais c’est comme tout, cela se fait petit a petit. 1an après son lancement, twitter et facebook étaient assez confidentiel.


  • Je n’ai rien à ajouter, j’y songe également. Mais pour te redonner le sourire, un petit clic ;)

    Voir en ligne : http://www.parolesvaines.fr


  • il y a avait une revue qui m’avait contacté pour savoir comment monétiser son audience pour pouvoir se payer quelques développements informatiques : j’avais pensé à FlattR mais comme je ne clique jamais sur le moindre bouton quand je lis un article... j’ai abandonné l’idée (pour info vous venez de m’apprendre que Korben avait un Flattr !).
    Dieu qu’il semble très difficile de monétiser une audience

    huile de figue de barbarie huile du maroc qui convient à tout type de peau et lutte contre les rides


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.