Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Informatique & Internet » GNU/Linux, Logiciels Libres » Le Loop, hackerspace de Paris

Le Loop, hackerspace de Paris

D 19 août 2013     H 09:00     A Genma     C 0 messages   Logo Tipee

TAGS : Hacker Telecomix

Le but de cet article est de présenter Le Loop, un hackerspace situé dans un squat en périphérie de Paris, région parisienne, au sein duquel je me suis rendu un mercredi, en plein mois d’août.

Fablab ou Hackerspace ?

Un Fablab est une appellation précise et Pour être appelé fab lab, un atelier de fabrication doit respecter la charte des fablab, mise en place par le MIT. Source). Un fablab doit posséder un certain nombre et types de machines plus ou moins industrielles qu’il met à disposition de tous, pour que chacun se les approprie et puisse réaliser des projets qu’il n’aurait pu faire autrement.

Le Loop est un Hackerspace. Un hackerspace, hacklab ou media hacklab est un lieu où des gens avec un intérêt commun (souvent autour de l’informatique, de la technologie, des sciences, des arts...) peuvent se rencontrer et collaborer. Les hackerspaces peuvent être vus comme des laboratoires communautaires ouverts où des gens (les hackers) peuvent partager ressources et savoir. Beaucoup de hackerspaces utilisent et participent à des projets autour du logiciels libres, du hardware libre, ou des médias alternatifs.Source

Au Loop, on vient, on se pose, on discute ou on travaille seul dans son coin. On peut faire du code et des projets informatiques, un peu comme on le ferait dans un espace de co-working, sauf que là c’est dans un squat. Et que l’on peut ne pas être un professionnel. Il suffit juste de venir. Du matériel est mis à disposition (il faut penser à le ranger ensuite) pour faire de l’électronique, de la bidouille ou tout un tas de choses. Le plus simple est de venir sur place, de voir, et de participer.

Le Loop - Quoi, quand, comment ?

Comment participer au Loop ? On peut commencer par s’inscrire sur la mailing list, venir sur IRC pour échanger. Mais surtout il faut venir sur place, s’approprier l’espace et y participer. On retrouvera toutes les informations sur le site du Loop http://leloop.org/. A noter que Le Loop a également un wiki (http://wiki.leloop.org/index.php) sur lequel on retrouvera différents projets, ainsi qu’un compte Twitter (@Le_Loop), pour se tenir au courant des différents événements qui peuvent avoir lieu sur place, sachant que le Loop est un espace ouvert en continu.

Ma venue au Loop

C’est avec ArmosFr que je me suis rendu pour la première fois dans ce hackerspace qu’est le Loop. J’avais pris contact sur IRC la veille pour être sûr de trouver quelqu’un sur place, car en plein mois d’août, rien n’étais moins sûr. Bien qu’ouvert tous les jours, c’est un mercredi, jour de la rencontre hebdomadaire, que je me suis rendu sur place. C’est là que j’ai été accueilli par Tom, qui a pris le temps de me faire une présentation du lieu, de l’esprit du lieu....

J’avais préparé ma venue (avant de me rendre au Loop, je m’étais renseigné sur le lieu, consultant les différentes pages du site Internet (http://leloop.org/ et son wiki) sans toutefois lister toute une série de questions alors j’ai improvisé ; je n’ai d’ailleurs pas pris de notes, le but étant d’écrire par la suite un article de présentation de mon ressenti, pas de faire une interview. La discussion avec Tom est venue très naturellement, sujet après sujet. Nous avons donc parlé de logiciel libre, de Raspberry Pi, de bidouille, d’informatique en général, et du Loop, de son histoire... Une personne présente, au vue de toutes les questions que je posais et à la façon que j’avais de les poser, m’a demandé si j’étais un journaliste. J’ai alors répondu que j’étais un blogueur, je me suis présenté, j’ai parlé un peu de ce blog. Et j’ai ensuite repris la conversation sur Le Loop, lui demandant pourquoi il venait ici. La réponse a été simple : pour l’endroit, son accueil, les gens. Je n’en saurais pas plus.

Je disais un peu plus haut que j’y suis allé en plein mois d’août et qu’il ny avait personne (enfin presque, il y avait deux personnes en plus de Tom, un dont je n’ai pas su le nom qui m’a posé la question et Rhaamo, que j’avais déjà rencontré sur le stand du GCU Squad au salon Solutions Linux). Mais en temps normal, quelque soit l’heure, l’espace est toujours occupé. Le Loop partage son espace de squat avec d’autres groupes (plus axés sur l’artistique, l’événementiel, la musique), mais c’est essentiellement le côté Hackerspace qui m’intéressait. Et dans cet espace dédié, il y aura toujours un "hacker" qui sera présent. Plus ou moins social, plus ou moins ouvert à la discussion. Et vous pourrez rencontrer Tom, un gars sympa, qui a pas mal de vécu, pas mal de choses et d’anecdotes à raconter (Tom, j’attends ton livre), mais qui sera surtout là pour vous aider à concrétiser vos projets, à leurs donner vie.

Si vous êtes à la recherche d’un coin sympa, non conformiste, où vous ne serez pas juger pour ce que vous semblez être mais sur ce que vous valez et ce que vous faîtes, sur ce que vous avez à apporter/donner ou à prendre (en connaissance, sympathie, temps ou tout autre chose), si vous avez l’esprit Hacker (dans le sens noble du terme, pas dans celui journalistique de vilain pirate informatique), le Loop est fait pour vous.

Quand à moi, je ne sais pas si j’aurais le temps d’y repasser (et encore moins celui d’y repasser de façon régulière), mais une chose est sûre, la visite de ce hackerspace était une chose que j’avais planifié depuis un moment. Et ça a été une découverte tel que je l’imaginais, voir mieux !

Pour le Loop, une seule adresse : http://leloop.org/.

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.