Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Blog » Du pseudonymat au pseudonyme

Du pseudonymat au pseudonyme

D 19 septembre 2016     H 09:00     A Genma     C 5 messages   Flattr cet article Logo Tipee

TAGS : Vie privée Anonymat Identité numérique

Depuis que je tiens ce blog, 12 ans maintenant, je fais une gestion de mon identité numérique et régulièrement, je fais des billets de réflexions sur la séparation de cette identité publique, Genma, de mon identité civile. Je me pose des questions, je remets en doute ma pratique de vouloir séparer cette identité (Outer mon hacktivisme ?), le faire qu’on en puisse pas Faire le lien entre mon pseudo et ma véritable identité.

Dans ce billet, je voudrais vous faire part d’une décision que j’ai prise, mûrement réfléchi. Je vais passer du pseudonymat au pseudonyme. Explications.

Anonymat, pseudonymat, pseudonyme

L’anonymat, c’est être anonyme. C’est ne pas avoir de pseudonyme régulier, ne pas avoir une identité numérique cohérente autour d’un même pseudonyme. C’est ne pas pouvoir rattacher un pseudo à une personne physique.

Le pseudonymat, c’est avoir un pseudonyme, une présence cohérente en ligne sous ce pseudonyme (un blog, des comptes sur les réseaux sociaux) et éventuellement une vie associative et publique sous ce pseudonyme. Les personnes vous connaissent ou reconnaissent et vous appellent sous ce pseudonyme. Mais ne peuvent pas ou ne font pas le lien avec vos autres identités, civile ou autre pseudonyme. On est un cran de dessous de l’anonymat.

Le pseudonyme, c’est une sorte de surnom, de nom de plume ou d’artiste. Le nom civil de la personne est connue. Mais le nom civil sert pour la vie personnelle et privée, administrative. Le pseudonyme sert pour la vie et la personne publique. Le lien se fait aisément, tout le monde connait le pseudonyme, moins l’identité civile.

Du pseudonymat au pseudonyme

Jusqu’à récemment, Genma était un pseudonymat pour moi. Très peu de personnes connaissaient mon identité civile si elles connaissaient mon identité publique, pseudonymale. Et inversement. Mais avec une activité personnelle publique qui est sortie d’Internet ces dernières années, en m’impliquant dans des associations (et non plus seulement sur les forums et projets en ligne), en donnant des conférences, je suis amené, pour des raisons administratives (remboursement de frais de transports, salaires...) à donner mon identité civile, qui se voit alors associer à mon identité publique. De plus en plus de personne me connaissant sous mon identité publique me connaissent alors sous mon identité civile. Celles et ceux que je rencontre le savent : je donne mon prénom facilement. Mais si je n’y répondrais probablement pas si on m’interpelle avec quand je suis dans le cadre du personnage public.

Le lien Genma, mon identité civile se fait donc de plus en plus facilement (même si en ligne cela reste encore bien séparé). Dans l’autres sens, mon identité civile vers mon identité publique Genma, c’est quasiment impossible. Les nouvelles rencontres que je fais, les nouvelles personnes que je côtoie, c’est via ma vie et mes activités publiques.

Genma devient donc peu à un peu un pseudonyme et non plus un pseudonymat. On peut savoir et connaitre mon identité civile. Et là où pendant très longtemps cela m’aurait gêné, je me fais une raison. Je dois vieillir. Le fait de connaître mon nom, ça n’apporte rien. Aucune information qu’on ne pourrait savoir de plus via mon identité publique, si ce n’est toute la partie vie personnelle et intime qui n’est de toute façon pas mise en ligne (même sous pseudonymat).

Faire reconnaître mes vraies compétences

Le billet Outer mon hacktivisme ? avait initié une réflexion sur le fait de comment faire reconnaitre mes vraies compétences. Sur mon CV, désormais, je mets une partie Résumé de carrière avec ce que je fais depuis que je travaille, mon parcours professionnel. Et je mets une seconde partie tout aussi riche si ce n’est plus, que j’appelle Résumé du parcours personnel, qui correspond à tout ce que je fais depuis plus de 12 ans sous le pseudonyme de Genma. Il y a eu le blog, mon autodidaxie en informatique, puis récemment mon implication dans différents projets et association du monde du logiciel libre.

Ce parcours personnel, je souhaite le valoriser, l’utiliser professionnellement pour trouver un emploi au sein duquel je serai épanoui car j’utiliserai mes vraies compétences, la maturité acquise via toutes ces expériences personnelles. J’ai vieilli, mûri, grandi en étant Genma. Ce pseudonymat m’a permis d’apprendre plein de choses (le blog en est un bon résumé / un beau témoignage de cette évolution personnelle).

Le pseudonyme, le fait de mettre Jérôme "Genma" MonNomDeFamille dans l’entête du CV, de clairement citer le blog avec son adresse, c’est mettre fin à mon pseudonymat. En donnant explicitement mon pseudonyme à mon futur employeur, je lui dis clairement qui je suis, ce que je sais faire et ce que je vaux. J’attends de L’Entreprise qu’elle fasse la distinction et respecte le fait que j’ai une identité publique (de même qu’elle doit respecter ma vie privée en dehors de mes heures d’employabilité). Il y a une forme de contrat implicite : il y a le personnage publique avec sa liberté de paroles, de ton, etc. Et la personne privée (liée à mon identité civile) qui est sous contrat avec une entreprise, qui lui doit des comptes etc. Donner mon pseudonyme permet de vérifier mes dires : ma présence en ligne, mon implication dans des projets, de voir les conférences que j’ai donné, mes écrits. Tout ce qui me permet de montrer mes capacités, mes connaissances, le fait que les technologies que je mentionne sur le CV sont maitrisées (par exemple).

Quelles conséquences ?

Si je veux à nouveau avoir un pseudonymat, il faudra que je recommence de zéro, que je récréé une identité de toute pièce (avec les outils adéquat pour ne pas relier cette identité numérique à qui je suis) et donc ne pas l’utiliser en dehors du monde numérique...

Mon identité civile finira par être liée à mon pseudonyme et celles et ceux qui me connaissent prendront un malin plaisir à en rire, à me taquiner avec ça. Il y aura sûrement d’autres conséquences que je n’ai pas encore envisagées à l’heure actuelle, on verra bien et ce sera toujours l’occasion de faire des nouveaux billets pour ce blog :) Comme d’habitude, à suivre donc...

 Les Tags - mots clefs de ce article

logo clef

 Vous aimez cet article? Soutenez le blog et partagez-le ;-)

Logo Tipee Flattr icon  Facebook icon  Twitter icon  Diapora icon   Licence Creative Commons

Dans la même rubrique

17 janvier – Le son du soir dans les anime

2 janvier – Bilan 2018 et projection 2019

7 décembre 2018 – Illang : The Wolf Brigade sur Netflix

3 décembre 2018 – Anisong le podcast

9 novembre 2018 – La série Good Doctor

5 Messages

  • Bravo ! C’est un très bon choix selon moi, pas parce que c’est le choix que j’ai fait depuis le départ, mais parce que toi, tu as réussi à expliquer ton choix. C’est pour te donner une légitimité ! C’est tout à ton honneur. Ce que tu fais pour la communauté est admirable et le monde professionnel doit tout simplement le savoir. Les heures passées devant l’ordi à debugguer du code ou encore à préparer tes conférences, ne sont pas négligeables... Très bon choix et bon courage. Tu trouveras sans problème un poste à la hauteur de tes compétences et pourquoi pas avec des facettes publiques (tenue de forum, conférences, ...).


  • Salut !

    Effectivement, tu ne devrais pas trop t’inquiéter de ce que pourrait penser un employeur de tes activitées personnelles. Celui à qui cela ne plait pas ne mérite sans doute pas que tu travailles pour lui. Pour être épanoui en tant qu’employé, il faut aussi choisir ses patrons.


  • Excellente réflexion :) je suis aussi confronté au même problème... profiter de son identité numérique pour l’utiliser à bon escient dans le monde pro (si changement de job) ou non. Personnellement j’ai fait le choix de ne faire aucune passerelle tant que je n’en avais pas besoin... puis ça a changé. Cette transparence demeure dans un cercle professionnel très restreint. Et puis de toutes façons celui veut connaître la vraie identité la trouvera, suffit de savoir chercher correctement...


  • Pendant longtemps, j’avais hésité à mettre en valeur sur mon site portant mon nom civil des liens pointant vers du contenu écrit sous pseudonyme. Mais je me suis fait une raison :-)


  • Bonjour genma,

    Je suis ton blog et j’ai même relayé (en professionnel) certaines de tes conférences.

    Pour ma part, j’ai plusieurs facettes publiques ; je suis administrateur d’une mutuelle d’assurance, j’ai été plusieurs fois administrateur associatif national. Je suis militant syndical (mandat). J’ai des convictions politiques que j’exprime (entre autres) dans mon blog personnel.
    Et j’ai une facette professionnelle car je suis animateur d’un site (premier dans le secteur), je fais de la formation, de l’accompagnement, ...

    Et je suis sur twitter, instagram et diaspora. Et facebook en prof !

    Et jamais je n’ai eu de pseudo anonymisé. J’ai toujours communiqué sous mon propre nom. Question de cohérence avec moi même.

    J’assume mes actes et mes propos. Si cela ne plait pas, on peut en discuter.

    Probablement que j’ai raté des "contrats" ou "contacts" à cause de cela. Tant pis. C’est que le contexte n’était pas là.

    Mais je ne jette pas d’oeil négatif sur l’anonymat. Que tu sois genma, Christophe ou Marie Gertrude, ce sont tes idées et positions qui m’intéressent. Seulement, ce serait mieux sans le rempart de l’anonymat.


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Conférences

Médiathèques vous recherchez un conférencier sur l’éducation populaire et l’hygiène numérique? Jetez un coup d’oeil à mon CV

Date des prochaines conférences?
Cliquer ici

Rechercher sur le blog

Liens

Logo Flattr Logo Gmail Logo Twitter
Logo RSS Logo Linkedin Logo GitHub
Logo Gitlab Logo Mastodon
Logo Diaspora

Soutenir ce blog?

Logo Tipee Logo Liberapay

Licence

Licence Creative Commons

Derniers articles

1.  Le son du soir dans les anime

2.  Secure-delete

3.  Vorta, interface graphique à Borg

4.  Rsync Checker petit script Python sans prétention

5.  Bilan 2018 et projection 2019

6.  Astuces Debian

7.  Borg Checker, petit script Python sans prétention

8.  Rsync et Borg le couple gagnant ?

9.  Retour d’expérience avec Borg comme outil de sauvegarde

10.  Illang : The Wolf Brigade sur Netflix


Date de mise à jour :

Le 17 janvier 2019