Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Blog » Super Street Fighter 4

Super Street Fighter 4

D 18 avril 2017     H 09:00     A Genma     C 0 messages   Flattr cet article Logo Tipee

TAGS : Makoto Arcade

J’avais déjà parlé de mon rapport à l’arcade et aux jeux de combat dans mon billet Arcade et jeux de combat, dans celui-ci je voudrais parler de Super Street Fighter 4.

Le but de ce billet n’est nullement de faire une critique du jeu, il y a des tas de sites de jeux vidéos pour ça, mais de faire un billet de blog pour parler de ce que je fais et aime en ce moment.

Mon histoire avec Street Fighter

Mon billet Arcade et jeux de combat parle du fait que je joue assez régulièrement en arcade via l’émulation à Street Fighter 3.3 et Street Fighter Alpha 3, mais mon début avec Street Fighter commence avec la version 2 sur Super Nintendo... Et sur Atari. Oui, j’ai joué et passé des heures et des heures, j’ai fini plusieurs fois le jeu avec chacun des personnages pour connaître la fin, sur la version Atari de Street Fighter 2... Il fallait changer de disquette entre chaque stage, le jeu était ce qu’il était mais le plaisir qu’il m’a procuré en 1992 et les années suivantes est irremplaçable.

J’ai aussi joué à Street Fighter 1 sur Atari... Le 2 Turbo, le 2", le Super 2, je les ai joués chez des copains sur console, puis plus tard via l’émulation. J’ai toujours aimé Street Fighter, même si je n’y ai pas joué pendant longtemps entre chaque période où j’ai passé beaucoup de temps dessus.

Street Fighter 4

Street Fighter 4, j’y ai joué sur console Xbox 360, chez des amis, à la manette, quelques heures. J’ai retrouvé le plaisir des parties joué sur console au 2, la difficulté de faire les coups spéciaux à la manette... Je n’ai pas été plus loin.

La transition

Il y a quelque temps, j’ai eu mon stick arcade de casual gamer et j’ai alors repris Street Fighter, cf toujours mon billet auquel je renvoie tout le temps.

Puis vint ma découverte de...

Super Street Fighter 4

Super Street Fighter 4, c’est l’un des nombreux jeux que l’on retrouve sur la borne d’arcade Neolegend qu’il y a sur mon lieu de travail et à laquelle je joue tous les midis.

Jouer contre ses collègues et y prendre du plaisir

Ayant trouvé un adversaire geek de mon âge et faisant régulièrement des matchs avec lui, il s’est créé une sorte d’émulsion autour de nous. Nous sommes désormais plusieurs joueurs de tous âges (du stagiaire de 22 ans au comptable qui a passé la cinquantaine) à jouer chaque midi, sur le principe de celui qui gagne reste et le perdant laisse sa place au suivant, et on tourne à tour de rôle.

Ce qui est intéressant, c’est de voir la progression des un et des autres, jour après jour, semaine après semaine. Pour des personnes qui comme moi connaissent déjà le jeu de combat, c’est le fait d’élaborer des stratégies, essayer de sortir des combos ou des enchaînements particuliers, expliquer aux débutants pourquoi on gagne, comment faire les manipulations pour les coups spéciaux qui est plaisant.

Pour les débutants, c’est le fait de parfois réussir à gagner, au début par chance puis par progression dans le jeu : ils arrivent peu à peu à coordonner les mouvements avec ce qu’ils souhaitent faire avec le personnage, ils apprennent à bloquer, puis à faire des séries de coups...

Chacun de nous progresse dans la bonne humeur, aucun débutant n’a été dégoutté du jeu. Face à un débutant, on l’accompagne, lui explique ses erreurs, nos propres erreurs... Et chacun progresse.

Nous avons désormais chacun nos personnages favoris, nous risquons parfois à essayer un autre personnage. Chacun de nous a son style de jeu, sa façon de jouer et c’est très intéressant de voir toute la richesse du jeu de combat en arcade, face à des adversaires humains.

Passer le cap...

J’arrive désormais à saisir l’importance de la psychologie et du mental : je sais au début d’un match que j’ai déjà perdu le match, à la suite d’une fausse manipulation. Je sens que si je suis fatigué, ou si je suis au contraire, en forme, si j’ai réussi à perturber mon adversaire en jouant différemment de d’habitude, avec un rythme ou une technique de jeu différente. Je sais varier mon jeu.

Et par conséquence, je suis devenu accro à Street Fighter 4 et je ressens encore plus ce que je décrivais dans mon billet Arcade et jeux de combat.

Alors, pour pouvoir progresser, j’ai craqué. Et je me suis procuré Ultra Street Fighter 4 en version PC. Ça marche avec mon vieux PC, dans un affichage fenêtré mais suffisant pour que j’y prenne du plaisir et passe quelques heures le week-end, que j’ai envie de la lancer dès que je peux...

Conclusion

Street Fighter 4 me confirme que j’aime cette saga, que l’investissement casual que je passe dedans me plaît et me divertit. Alors, si j’avais encore un doute, je dirai que oui, j’aime le jeu de combat, et définitivement, j’aime Street Fighter !

 Les Tags - mots clefs de ce article

 Vous aimez cet article? Soutenez le blog et partagez-le ;-)

Logo Tipee Flattr icon  Facebook icon  Twitter icon  Diapora icon   Licence Creative Commons
Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Conférences

Médiathèques vous recherchez un conférencier sur l’éducation populaire et l’hygiène numérique? Jetez un coup d’oeil à mon CV

Date des prochaines conférences?
Cliquer ici

Rechercher sur le blog

Liens

Logo Flattr Logo Gmail Logo Twitter
Logo RSS Logo Linkedin Logo GitHub
Logo Gitlab Logo Mastodon
Logo Diaspora

Soutenir ce blog?

Logo Tipee Logo Liberapay

Licence

Licence Creative Commons

Derniers articles

1.  City Hunter - L’OST de l’anime

2.  Logiciel de gestion des tâches - Task Coach

3.  Ubuntu - Unity - Afficher les heures de plusieurs zones géographiques

4.  Mes études

5.  Faire passer des entretiens - mes quelques questions subjectives

6.  Your name - Explication de la scène du crépuscule

7.  Un Meetup Yunohost ? Appel pour aider ce projet

8.  Kimi no na wa - Your Name

9.  Conférence Du pseudonymat au pseudonyme

10.  Yunohost - Pourquoi les ports 80 et 25 sont ils toujours utilisés ?


Date de mise à jour :

Le 15 décembre 2017