Outer mon hacktivisme ?

, par  Genma , popularité : 2%

Outer ?

Outer, c’est faire son coming-out. Cela correspond à faire l’annonce publique de toute caractéristique personnelle, jusque-là tenue secrète par peur du rejet ou par discrétion. Cela concerne généralement l’orientation sexuelle, mais ce terme s’utilise également dans d’autres cas.

Hacktivisme ?

L’hacktivisme, c’est la contraction de hacker et activisme. Je ne suis pas un grand hacktiviste, je ne suis pas très actif, je ne fais que des actions modestes et je n’ai pas la prétention d’être hacktiviste. Toutefois je me reconnais dans ce mouvement/ces valeurs. Et le fait que je cherche à partager mes connaissances autour de la vie privée (via les Cafés vie privée et autres chiffrofêtes"), que j’utilise et apprenne chaque jour sur les techologies

font que je suis apparenté à ce domaine

Identité numérique

Nombreux sont les billets dans lesquels je parle de mon identité numérique, un peu moins depuis le Ménage sur le blog.

Reste toutefois des billets comme Faire le lien entre mon pseudo et ma véritable identité ou encore Quel est mon modèle de menace ? dans lesquels j’explique le pourquoi de mon pseudonyme, ce que je fais pour essayer de le décorréler de mon identité civile...

Outer mon hacktivisme ?

A la fin de l’année, fin octobre ou début novembre, j’aurai un nouvel entretien annuel avec la personne qui est censée me représenter lors du conseil durant lequel se décidera mon évolution de carrière etc. en fonction de mon évolution au cours de l’année. Le soucis est que cela fait deux ans que je suis sur une même mission, sans perspective d’évolution, sans réel enjeu etc. (cf mes anciens billets effacés depuis ménage).

Pourtant, durant cette année, je n’aurai cessé de progresser, d’acquérir des compétences, de l’expérience à travers ce blog et les billets que j’y rédige, mes conférences, ateliers que je co-anime au sein des Cafés vie privée et autres Chiffrofêtes... Cela fait plusieurs années que je m’intéresse aux problématiques de la vie privée, mais depuis les révélations de Snowden, il y a eu une montée en intérêt pour moi sur ces problématiques, une acquisition de connaissances assez conséquentes.

Le temps que j’ai de libre (et j’en ai beaucoup) sur ma mission actuelle est donc mis à contribution pour apprendre sans cesse toujours plus sur des sujets que j’aime et étroitement liés au domaine de l’hacktivisme.

Je me tâte donc à "outer" (faire un coming-out) sur mon hacktivisme pour valoriser/mettre en avant mes compétences. Dire à ce manger : "Je suis Genma". Oui, lui dire de but en blanc qui je suis. Moi qui cache mon pseudonyme, lui dire. Lui expliquer tout ce que je connais, tout ce qui m’intéresse, tout ce sur quoi je suis à l’aise (prise de paroles en publique, formation, partage de connaissances, vulgarisation, technologies comme Tor).

Quelles conséquences ?

Je ne maitrise pas encore l’enjeu et les conséquences d’une telle révélation. Car ce serait :
 avouer que je contourne allègrement les règles de sécurité de mon entreprise (proxy, par exemple) en apportant pourtant plus de sécurité (je chiffre les données de l’entreprise, je n’utilise pas DropBox et autres services Google contrairement à mes collègues) ;
 avouer que je suis fiché (vu que j’ai été militant contre la Loi Renseignement) ;
Mais et surtout perdre tout le côté séparation des mes identités numériques avec des conséquences que je ne maitrise pas, dont je n’ai pas encore conscience.

D’où ce billet et mon appel : lecteur-trice-s, qu’en pensez-vous ? Un avis ? Laissez un commentaire ou envoyez moi un mail. Merci d’avance.