Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Blog » Critique du livre Salut, moi c’est Greg

Critique du livre Salut, moi c’est Greg

D 28 octobre 2015     H 09:00     A Genma     C 1 messages   Flattr cet article Logo Tipee

A lire également : l’interview de l’auteur, Greg Siebrand

Synopsis

Ceci est une histoire toute simple, celle d’un adolescent trop sensible qui se prend le monde en pleine figure. Il ne comprend pas les injustices, n’arrive pas à trouver sa place dans la société, à un tel point qu’il dégringole bien bas.

Ce récit est le parcours d’un jeune qui galère et de son passage à l’âge adulte. Pourtant, rares sont ces ados qui parlent de leur ressenti, de leur vécu. Ils se retrouvent bien seuls face à un monde qu’ils ne comprennent pas. Ce témoignage leur est destiné, pour montrer qu’ils ne sont pas seuls à vivre ces moments difficiles. Il s’adresse également à tout un chacun, pour tenter d’expliquer des problématiques graves comme le suicide, les crises d’anxiété et les fuites dans les royaumes artificiels. Ce livre se termine par la vision actuelle de l’auteur sur la société et sur son parcours. Pour montrer qu’un autre monde est possible.

L’annonce sur le blog de Greg Sortie de « Salut, moi c’est Greg » une autobiographie dans le domaine public d’un auteur bien vivant

Ce livre est publié directement dans le domaine public, via la licence CC0, comme tous les autres écrits de Greg. Il est disponible au format numérique sur le site sans aucune obligation de votre part. Il est toutefois possible de le soutenir / faire un don ou de rémunérer son auteur via une contribution régulière sur Tipee.

A propos de l’auteur

Pour en savoir plus sur Greg, je vous renvoie vers la page A propos de son blog. Ecrite par Greg lui-même, elle en dira plus.

La critique du Genma

Quand j’ai annoncé avoir acheté une liseuse, Greg m’a très gentiment offert son livre en version numérique. Facile me direz-vous, il suffit d’envoyer le fichier... C’est un peu plus compliqué car le livre numérique est dédicacé. Oui, dédicacé. Ce n’est donc pas un simple "ajouter la pièce-jointe". Il y a une vraie valeur ajoutée.

Pour moi, Greg, c’était avant tout une belle rencontre par Internet. Libriste, membre du parti pirate, sensibilisé aux problématiques de la vie privée, geek... Autant de point communs que nous avons et je ne saurais dire quand ni comment j’ai connu Greg. J’ai du m’abonné au fils RSS de son blog ou à son compte sur un quelconque réseau social. Nous avons des connaissances en commun (les copains de Framasoft). Nous nous sommes rencontré au salon Geekopolis, trop brièvement (surtout quand, à la lecture de son livre, on apprend les circonstances dans lesquelles il a pu venir à ce salon). Enfin, je dis connaitre. Je ne le connaissais pas.

Le livre commence par une belle préface de Pouhiou lui-même et on a ensuite l’autobiographie de Greg. On pourrait penser que quelqu’un qui raconte sa vie, qui n’est qu’une personne relativement anonyme ou peu connue, c’est une lecture sans intérêt. Et pourtant, tout au long de ma lecture, j’ai pensé tout le contraire.

Greg nous confie son journal intime, écrit au fil des années. Des textes autobiographiques écrits durant son adolescence et son arrivée dans l’âge adulte. Autobiographique et intimiste, ce livre l’est. Et pourtant, à aucun moment je ne me suis dit "je ne suis pas à ma place, je n’ai pas le droit de lire ça, c’est son journal intime". En effet, suite à des déceptions amoureuses très fortes, il a fait plusieurs tentatives de suicide, qui lui ont valus des séjours en hôpital psychiatrique, une dépendance à la drogue et aux médicaments sensés le soigner. Page après page, on lit la souffrance d’un être humain. On a son témoignage, années après années. Je ne savais pas tout ça avant de lire son livre. Et cela m’a beaucoup touché.

Si Greg a eu le courage de publier son livre, sous son vrai nom (il aurait pu le faire sous pseudonyme par exemple), c’est qu’il souhaitait partager son parcours, sa souffrance et donner de l’espoir. Montrer que l’on peut s’en sortir. Je souhaiterai donc ici insister et saluer le courage dont il a fait preuve en apportant son témoignage sur sa propre vie. Et l’encourager dans sa volonté de s’en sortir, lui apporter mon soutien ainsi qu’à sa famille et ses proches qui ont indirectement soufferts de son mal-être.

Ce témoignage d’une tranche de vie vaut ce qu’elle vaut et le plus simple reste encore de se faire son propre avis, vu que le livre est disponible gratuitement.

Pour finir sur une note plus joyeuse, j’ai beaucoup aimé le style d’écriture de Greg. Son style est fluide, c’est bien écrit, dans un français très bon, avec quelque pointe de belgitude (il est toujours intéressant de découvrir des mots d’une autre culture). Et ce premier livre, aussi dure soit-il, m’a donné envie de lire les autres écrits de Greg, roman et autres nouvelles. Lectures qui donneront probablement suite à des critiques sur le présent blog. A suivre donc.

A lire également : l’interview de l’auteur, Greg Siebrand.

 Vous aimez cet article? Soutenez le blog et partagez-le ;-)

Logo Tipee Flattr icon  Facebook icon  Twitter icon  Diapora icon   Licence Creative Commons

Dans la même rubrique

19 février – La Traversée du temps

15 février – The Toys that made us sur Netflix

5 février – Podcast Addict

30 janvier – Jean-Claude Van Johnson

25 janvier – Dégoogliser, d’accord, mais démamazoner ?

1 Messages

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Conférences

Médiathèques vous recherchez un conférencier sur l’éducation populaire et l’hygiène numérique? Jetez un coup d’oeil à mon CV

Date des prochaines conférences?
Cliquer ici

Rechercher sur le blog

Liens

Logo Flattr Logo Gmail Logo Twitter
Logo RSS Logo Linkedin Logo GitHub
Logo Gitlab Logo Mastodon
Logo Diaspora

Soutenir ce blog?

Logo Tipee Logo Liberapay

Licence

Licence Creative Commons

Derniers articles

1.  Borg comme outil de sauvegarde

2.  La Traversée du temps

3.  The Toys that made us sur Netflix

4.  LibreOffice 6 est sortie

5.  Lifehacking - Veille et vidéos de conférences

6.  Podcast Addict

7.  Jean-Claude Van Johnson

8.  Dégoogliser, d’accord, mais démamazoner ?

9.  Contributopia en fond d’écran

10.  Spip, un exemple pour le logiciel libre ?


Date de mise à jour :

Le 21 février 2018