Yunohost - Autohébergement - Le Spare

, par  Genma , popularité : 3%

Pour mes sauvegardes, j’applique la règle des 3-2-1. Je laisse sur mon lieu de travail un disque chiffré avec une copie de sauvegarde réactualisé toutes les semaines (ainsi j’externalise). Les billets de blogs en cours de rédaction (du contenu public) sont synchronisés pour sauvegarde sur un Owncloud.

Je me pose régulièrement la question : je perds des données sur telle machine ou tel disque. Qu’est ce que je perds comme données. Ce que je perds, c’est ce que je ne sauvegarde pas. Je mets donc en place, je complète ma politique de sauvegarde en conséquence. Je trouve un équilibre entre la contrainte de la sauvegarde, sa fréquence et l’importance des données. Désormais c’est bien en place, ça marche bien et je pense que c’est bon. Jusqu’au jour où l’erreur à laquelle je n’avais pas pensé viendra me montrer que j’ai encore des choses à apprendre niveau sauvegarde.

En pensant perte de données, je fais des sauvegardes. Mais qu’en est-il de la perte d’une machine ? Par perte je ne pense pas vol (pour ça il y a le chiffrement qui empêchera l’accès aux données sauvegardées et les sauvegardes externalisées pour avoir une copie des données perdues/volées). Mais un disque dur qui lâche, une barrette mémoire qui est défaillante, une alimentation qui brûle.... Combien de temps j’ai pour rétablir le service par exemple (dans le cadre de mon auto-hébergement) ? Est-ce que j’ai une solution alternative, un mode dégradé ?

Pour les disques durs de sauvegarde, j’en ai plusieurs. Donc si il y en a qui lâche, je dois le remplacer mais j’ai normalement les données sur une autre copie de sauvegarde (on en revient au questionnement abordé plus haut)

Pour chaque machine que j’ai, j’ai identifié quel machine de remplacement je pourrais utiliser en attendant. J’ai un smartphone de secours (retour sur mon ZTE Open C pour le coup). Les données importantes sont les contacts (et ça ne change pas tous les jours donc c’est à jour).

Pour les PC, je peux utiliser provisoirement mon PC professionnel avec une distribution en live-usb.

Pour mon PC et pour mon système d’auto-hébergement, j’ai des barrettes de mémoire d’avance. Un disque dur. C’est du matériel d’occasion/de récupération. J’ai mon Raspberry (j’ai migré mon auto-hébergement sur une machine un peu plus véloce, ce serait donc passage à un mode dégradé).

Il reste la box ADSL. Dans ce cas je passe dans un Free Center sur Paris après le boulot. La ligne téléphonique en elle même, je peux passer par la 3G du téléphone (mais cela bloque l’auto-hébergement le temps de résoudre le problème).

Reste le spare de moi-même. Ce sera là le sujet d’un projet billet à venir.