Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Blog » Votre entreprise recrute ? Ca peut m’intéresser...

Votre entreprise recrute ? Ca peut m’intéresser...

D 6 juillet 2016     H 14:00     A Genma     C 5 messages   Logo Tipee

TAGS : Les réflexions du Genma

Cet été - Petit bilan et état des lieux personnel

On est dans la première quinzaine de juillet. C’est l’été. J’ai encore quelques semaines à passer tranquillement 8h par jour devant un écran, à faire de la veille, à apprendre des choses, mais aussi à déprimer... en attendant que je sois sollicité pour intervenir très ponctuellement dans le cadre de ma mission de maintenance du logiciel.

En août j’ai pris 3 semaines de congés pour me poser, me remettre en question et continuer le bilan sur moi-même (que j’ai commencé). Ce que les vacances changeront par rapport à mon quotidien actuel ? Je n’aurai plus de transport à faire. Je me lèverai à la même heure, je vivrai au même rythme, je gagnerai 2h de plus par jour pour avancer.

J’aurai alors encore du temps pour moi, des journées complètes où je serai chez moi vu que je ne pars en vacances cette année (Mme Genma n’aura pas de vacances cet été, car nouvellement embauchée...).

Je dois donc me définir un programme autre que "je me repose et je glande", pour me sortir de la dépression dans laquelle je m’enferme peu à peu. Je dois redéfinir les projets sur lesquels je veux avancer, pour ne pas m’éparpiller et surtout pour enrichir mon CV, pour pouvoir enfin, travailler dans une bonne ambiance et faire des choses que j’aime (ce que je vais aborder dans la seconde partie).

Arrivera ensuite septembre, et soit je suis mis sur une mission beaucoup plus stressante et éprouvante, avec beaucoup moins de temps pour moi, plus de trajet ; soit je continue sur ma mission mise au placard... Ce n’est pas encore fixé. Mais dans les deux cas, ce ne sera forcément pas bon pour mon moral.

Et si je changeais ?

Comme je l’évoque, Mme Genma est nouvellement embauchée et est en phase, enfin, de stabiliser sa situation professionnelle. Ce qui me permet alors d’envisager un avenir différent pour moi-même avec une prise de risque potentielle.... J’ai 3 mois de préavis, il faut que je trouve un poste qui corresponde enfin à ce pourquoi je suis fais et ce que je veux faire. Je peux donc me fixer comme objectif qu’au 1er janvier 2017, je fasse le grand bon, en débutant une nouvelle carrière.

Avant de changer, il faut que je sache où j’en suis, ce que je veux faire, ce que j’aime faire et ce que je n’aime pas. Mes qualités et mes défauts, mes points forts et mes points faibles professionnels....

Faire le pont cet été me permettra d’arriver en septembre en ayant, je l’espère, je le dois, définis des objectifs personnels et professionnels, en ayant définis ce que je veux faire et où je vais et veux aller.

Mise à niveau

J’ai un peu plus de dix ans d’expérience dans la même SSII dans mon activité de tous les jours, mais également une activité associative diverse et assez active sous pseudonyme, dans le monde du logiciel libre et de la vulgarisation/sensibilisation à l’hygiène et la sécurité informatique.... Tout ça se mélange, ne me permet pas d’avoir un CV cohérent, une motivation qui parvient à convaincre, comme j’ai pu le constater lors de quelques entretiens que j’ai déjà eu au cours de cette première partie de l’année.

Mon problème comme je l’ai déjà dit dans d’autres billets est mon côté touche à tout, vulgarisateur, non spécialisé... Je souhaite donc utiliser ce temps que j’ai durant les prochaines semaines pour me remettre à niveau du point de vue technologique/informatique, avec pour objectif final de remettre mon CV et motivations à jour. Afin de pouvoir candidater en sachant où candidater, pourquoi je le fais, ce que je dois mettre en avant...

J’ai donc besoin de vous

Je suis preneur de tout conseil en particulier si vous avez des technos à me conseiller. Je suis prêt à apprendre de nouvelles choses, ou à monter en compétence technique sur des choses que je connais déjà.

Si vous travaillez dans une boîte sympa, qui apprécie les personnes autodidactes, qui cherche un communiquant, un vulgarisateur ou tout simplement quelqu’un comme moi, avec ma personnalité, qui je suis, contactez moi.

Je suis ouvert à toute proposition. Je l’étudierai sérieusement et même si je décline l’offre, cette proposition me sera toujours utile. Vous savez où me joindre, par mail, réseaux sociaux ou en commentant ce blog.

Merci par avance.

Dans la même rubrique

4 novembre – Incivilité

30 octobre – L’ouverture d’esprit

28 octobre – L’entreprise start-up, il faut la fuir

14 octobre – LinkedIn comme réseau social

9 octobre – Etat des lieux (professionnellement)

5 Messages

  • Bonjour,

    J’ai moi même récemment changé d’activité professionnelle, de l’industrie vers la fonction publique, sur un métier différent. J’avais doucement entamé cette reconversion depuis quelques années en montant en compétence sur de nouveaux domaines. Tu es toi même dans ce cas là, de part tes activités professionnelles et extra-professionnelles.

    Maintenant, je ne sais pas si tu te poses les bonnes questions. Les technos évoluent et les petits jeunes qui sortent de l’école vont connaître les nouvelles parfois mieux que toi. Si ces technos t’intéressent, oui il faut les bosser mais sinon quel intérêt ? Ce n’est pas forcement en apprenant une nouvelle techno que tu vas gagner en lisibilité sur ton CV, sauf à vouloir combler tous les trous que tu identifies. Penses aussi que le temps est quelque chose de précieux et rare qu’il convient de bien l’utiliser.

    Tu as 10 ans d’expérience. Ça veut dire que tu as plus de maturité que celui qui débute et que tu es capable de mieux analyser les problèmes qu’on te pose.

    Tu es aussi passionné par ce que tu fais, à tel point justement que tout se mélange comme tu le dis. C’est un atout important ça même si certains recruteurs mal avisés te laissent penser que ça ne joue pas en ta faveur. Me concernant, et étant un peu dans le même cas de figure que toi, ça a été un point décisif lors de mon entretien.

    Bon courage !!!


  • Le marché de l’emploi actuellement c’est la guerre...les recruteurs eux-mêmes ne savent pas ce qu’ils veulent alors ils te parlent de mutuelle, de babyfoot et de foodtruck...

    Un conseil, casse toi du privé et mets toi à l’abri dans le public...dans 6 mois c’est la droite dure qui arrive, ça va saigner et dans moins de 10 ans, c’est la banque route alors protège ton cul, surtout si tu as des enfants. J’espère que tu as déjà assimilé le fait que tu n’auras jamais de retraite ?

    J’ai fait 15 ans de privé (industries, grands groupes) et maintenant je suis dans le public également.

    Dans le privé l’ambiance est pourrie, tu te fais dicter le rythme par les loosers du marketing et du commercial. Et dans le public tu peux faire du libre et de l’open source, dans le privé tu te taperas du SQL server et des merdes en sharepoint.

    En 2016, les informaticiens sont les ouvriers spécialisés de l’automobile des années 70, il n’y a aucune reconnaissance du métier. On a industrialisé le métier pour pouvoir changer les hommes facilement : tu crois que ça sert à quoi les méthodologies, procédures, certifications et normes ? Ca sert à mettre un indien à 6 euros de l’heure à ta place !


  • Que d’optimismes à la lecture des 2 premiers commentaires. Tout n’est pas totalement exagéré, mais tout de même, il y a un truc qui ne tourne pas rond.
    Si le privé fait faillite comme annoncé, qui va payer le public ?
    Bref, je ne peux te souhaiter que du courage. Dans ma boite, je ne sais pas trop ce qu’il cherche comme profil, si j’entends quelques choses je te communiques l’info. Cela dit tout est propriétaire et y a peu de place au libre (sauf le web ou nous sommes sous Linux).


  • D’un coté, cet article me parle, alors que je ne suis pas du tout dans cette situation ... Je bosse sur des trucs intéressants et mes capacités ne sont pas mis au placard ...
    Sauf que ... Je suis prestataire à droite à gauche sur des besoins web, et du coup , la rengaine , c’est plutôt du coté "sociale" , pas de collègue, pas d’équipe. Des interlocuteurs et des clients, c’est tout . ( J’ai l’impression de sentir ça dans ton article, ça doit être là où je me retrouve )
    C’est là où les projets libres sont intéressants :D
    Bon, en réalité les projets auxquels je me trouve à contribuer sont tellement gros que je ne fais qu’apporter ma pierre à l’édifice ...
    Et les gens ne sont pas aussi présent que dans une entreprise ...


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.