Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Blog » S’abonner à NextInpact

S’abonner à NextInpact

D 30 octobre 2015     H 09:00     A Genma     C 8 messages   Logo Tipee

TAGS : Les réflexions du Genma Vie privée

Dans le vaste débat sur les publicités qui sont bloquées par les Internautes et le fait que ça tue la presse sur Internet, que cela conduit à des pop-up intrusive pour dire que l’on est un méchant car on bloque les publicités pour aller voir un article sur les 10 chatons les plus mignons d’Internet, il y a l’initiative de NextInpact qui est on ne peut plus louable. Suffisamment bonne pour que je prenne le temps de rédiger un billet. Car eux, Ils ont compris.

Quand on prend un abonnement, comme le montre la capture d’écran, on a accès à différentes options permettant de bloquer les publicités, les trackers, et de surfer sur le site sans diffuser toutes les données personnelles qui habituellement sont prises à notre insu (sauf si on a ajouter des extensions dans son navigateur. Mais là on en revient au débat du blocage de publicités, source de revenus de la plupart des sites). Le site Nextinpact a donc le respect de la vie privée de ses abonnés.

L’abonnement commence à un tarif on ne peut plus raisonnable de 35 euros par an. Pour pouvoir accéder à une information de qualité via des dossiers réservés aux abonnés, il faut payer. Oui, quelque part, c’est la fin du web gratuit pour les sites professionnels. Mais on ne paie plus via ses données personnelles, sa vie privée et les publicités. On paie via de l’argent. Le web gratuit de qualité restera encore, via les blogs des passionnés prêt à partager gratuitement (ou en payant, pour l’hébergement par exemple). Par exemple, pourquoi puis-je me permettre de publier tout ça gratuitement ? Parce que j’ai un emploi et parce que je suis rémunéré à côté. Parce ce blog, c’est ma passion, c’est sur mon temps libre et personnel que j’enrichis son contenu. Et parce que ce blog est hébergé chez Free (pour ça, je paie indirectement vu que je suis abonné à Free depuis toujours). Ce blog n’est pas ma source de revenus.

Pour en revenir à NextInpact, ils font du vrai journalisme. De très bons billets. Ils ont beaucoup contribué pour lutter contre les lois liberticides votées par les gouvernements successifs ces dernières années. Alors faites un geste, soutenez les. Abonnez vous. Et vous protégerez ainsi votre vie privée, mais en respectant leur travail, en leur permettant de continuer de nous informer et de lutter pour la défense de l’Internet que j’aime. Merci pour eux.

Dans la même rubrique

9 décembre – Hygiène numérique et la jeunesse

4 novembre – Incivilité

30 octobre – L’ouverture d’esprit

28 octobre – L’entreprise start-up, il faut la fuir

14 octobre – LinkedIn comme réseau social

8 Messages

  • Trop cher.
    Idem pour Gamekult et ses excellents dossiers.


  • Idem pour Arrêt sur Images, idem pour Mediapart.
    Qui peut réellement s’informer correctement sur le Net ?
    Les "riches".
    Désolant.


  • Gilles > Dans notre cas, c’est assez faux. Tout d’abord parce qu’après un maximum d’un mois, tous les articles réservés aux abonnés passent en accès libre. Aussi, nous proposons de manière courante des promotions pour rendre notre abonnement plus accessible.

    Nous travaillons d’ailleurs depuis plus de deux ans sur un projet que nous avons dévoilé l’année dernière : La presse libre. Celui-ci vise à proposer un abonnement commun et plus accessible à différents titres de presse afin de favoriser l’accès aux médias indépendants par abonnement. Le tout est autofinancé par nous-même (comme notre activité, notre gérant détenant 76 % des parts).

    Maintenant, l’information a un coût. Notre indépendance et la rentabilité aussi. Nous avons une équipe d’une dizaine de journalistes dont 7 permanents (et je parle de journalistes, pas d’AE et autres rédacteurs web), sans parler de ce que nécessite l’existence d’un site comme le nôtre (4 développeurs, graphiste, compta, etc.) et du besoin d’investir pour continuer à assurer notre avenir.

    Je suis conscient que l’information gratuite est plus "confortable" (quoi que vu le volume tracking/publicitaire...), mais la situation actuelle est telle (et ce n’est pas vraiment nouveau) que ce mode de financement favorise une information de plus en plus pauvre et des médias de plus en plus concentrés. Sans parler de la question de la vie privée. Des questions qui ne peuvent pas trouver une réponse saine dans l’utilisation de bloqueurs en tous genre comme évoqué dans le billet de Genma.

    Nous avons fait un choix différent, nous avons décidé de dépendre toujours plus de nos lecteurs, nous avons vocation à continuer de favoriser ce modèle dans lequel nous croyons (et qui fédère de plus en plus de monde dans la presse et chez les lecteurs). Nous le faisons en respectant le plus possible nos membres (abonnés ou non), en produisant de l’information de qualité, sans publicité pour les abonnés, avec peu pour les autres, à un tarif qui reste modeste pour un tel modèle. Nos contenus sont publiés à 90 % en accès libre dès le départ, et quand cela le nécessite sur des sujets de fond (PJL renseignement).

    Il n’y a certes pas de modèle parfait, nous faisons nos choix, d’autres font les leurs. Mais attention à ne pas trop exiger sans chercher à comprendre, cela peut mener à des situations aussi malsaines que celle de la presse, et surtout de la presse en ligne, actuellement.


  • @David : le seul abo que j’ai est celui de NxI :)
    Mais je ne lâcherai pas 35 € d’ici la fin de l’année.
    @genma : je t’ai répondu sur le blog de Cyrille. Tu écris et ne commente jamais tes propres billets. Marrant.


  • Salut !

    Ce qu’il faut saluer aussi c’est l’effort que NextImpact a déployé pour expliquer ses choix et ses orientations à ses lecteurs. La transparence dont fait preuve ce journal force le respect. Bravo !


  • Bonjour,
    @ Gilles et David Legrand :
    Je comprends bien les préoccupations de Gilles, la vie est de plus en plus difficile et il faut souvent mettre la main à la poche, tout augmente sauf les salaires...
    Ceci dit, je pense qu’un média totalement indépendant, doit dépendre de ses lecteurs. Donc soit, on fait le choix d’une presse autonome et la plus objective possible, soit on en reste à la presse totalement dépendante des partenaires publicitaires et on perd en objectivité (difficile de faire un article singlant sur l’un des partenaires financiers...). L’indépendance, l’objectivité, la qualité a un coût, celui que les lecteurs souhaitent lui attribuer.
    David, ce qui me gêne dans le cas de NextInpact, c’est qu’on y voit des cases à cocher (Retirer les publicités, Masquer toutes les publicités du site, Masquer les habillages publicitaires, etc.). Soit ! C’est déjà une avancée de pouvoir faire ce choix, mais cela signifie que NextInpact espère tout de même une part de son financement par la pub... Est-ce transitoire ? Le temps d’avoir assez de lecteurs pour se passer définitivement de toute publicité et dépendre que des lecteurs ? Dans ce cas quelle est l’estimatation du nombre d’abonnés pour le rendre totalement indépendant ? C’est ce flou qui me gêne...
    Bonne soirée.


  • J’accepte beaucoup mieux la publicité générique comme modèle économique. C’est déjà le cas dans beaucoup de média.
    Mais, la publicité ciblée avec du tracking qui scan mon cerveaux pour me pousser à consommer, non merci !


  • @David Legrand, juste pour info la profession de Gilles est troll ...


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.