Redonnons au fil RSS la place qu’il mérite

, par  Genma , popularité : 3%

C’est à la lecture d’un quelconque billet sur un site de journalisme de la presse informatique (probablement Numérama) que j’ai eu l’inspiration de ce billet. Dans le texte, il était évoqué que beaucoup de personnes suivaient l’actualité via un abonnement au sein de Facebook.

Ce billet rejoint les billets de Cyrille Borne où il parle de son web qui se meurt partager la liste des blogs que je suis.

Au début était le web statique

Au début était le web statique, le web 1.0 où les sites étaient de simple page HTML et où l’on commentait dans des forums comme ForumHardware.fr par exemple. Toute la partie interaction/vie sociale se passait sur les forums.

Puis vint l’ère du web 2.0 et des blogs, avec la possibilité de commenter les billets. Et on délaissa les forums peu à peu.

Puis vint l’ère des réseaux sociaux (Twitter, Facebook). Et on ne commenta plus sur les billets de blog mais sur la page Facebook.

Pourquoi Facebook ?

30 millions de français sont sur Facebook et pour beaucoup, Facebook = le web. Ils ne vont pas sur le web et encore moins sur Internet, ils vont sur Facebook. Toutes les informations, l’actualité etc. qu’ils estiment avoir besoin de savoir ou qui les intéressent, ils la trouvent sur Facebook.

On veut suivre un site, une personnalité ? On s’abonne à sa page Facebook.

Pourquoi Facebook ? Je pense que la possibilité pour chacun de s’exposer, de parler de lui, de créer sa micro-célébrité et d’exposer y est pour beaucoup. Il y a aussi le fait que tout le monde est là-bas. Cercle vicieux. Les marques, les sites, abandonnent leurs propres sites et publient sur Facebook avant tout.

Et les gens sont contents, chacun peut y aller de son petit commentaire, donner son avis. En postant sur Facebook, je veux (du moins j’espère) que "tous mes amis" voient ce que j’ai dit. Ce qui vu la masse de bruit, est faux. De plus mes amis n’ont pas forcément les mêmes centres d’intérêts que moi et ce que je dis ou commente ne les intéressent pas forcément.

Le souci

On centralise le web et on renforce toujours plus cette centralisation en allant commenter sur Facebook. Chaque commentaire apporte encore plus d’information sur nos centres d’intérêts, sur qui on est, dévoile toujours plus notre vie privée à Facebook.

Alors quoi faire ? Le RSS

La plupart des informations que je lis, elles viennent à moi via les fils RSS. Toutefois, quand je lis un billet d’un fil RSS (s’il est complet vu qu’il contient l’intégralité de l’article), je ne vais pas forcément sur le site en question.

Sauf si je souhaite commenter et interagir avec les autres commentateurs d’un billet de blog, comme j’essaie de le faire régulièrement le blog de Cyrille Borne.

Si je souhaite partager le dit billet, c’est via Shaarli (qui généra un twitt automatique sur Twitter qui lui même reposte ensuite sur Facebook). Je diffuse ainsi le lien vers un billet intéressant que j’ai lu via le fil RSS, sur les réseaux sociaux.

Il faut rétablir le fil RSS et le démocratiser pour décentraliser

Comme je le disais plus haut, les réseaux sociaux ont déportés le commentaire du site vers un endroit centralisé. Personnellement, si je veux discuter/débattre avec d’autres à qui j’ai partagé un billet de blog, je le poste avec un commentaire (expliquant l’intérêt du dit billet) sur Diaspora/Framasphère. J’utilise ça comme une sorte de forum moderne. Et surtout/aussi parce que ce réseau social est beaucoup plus respectueux de la vie privée que ne l’est Facebook.

Et quand il n’y a pas de RSS ? RSS Bridge

RSS-Bridge est un logiciel en PHP qui permet simplement de parser les pages des sites pour en sortir un flux Atom, Json, HTML ou texte brut.
https://github.com/sebsauvage/rss-bridge

Ainsi pour tous les sites comme une page Facebook, Twitter et autre qui ne proposent pas de fil RSS, on peut en créer un et récupérer les informations intéressantes sans aller sur le site en question (et y exposer sa vie privée au passage). Une initiative qui existe depuis quelques temps, toujours active et en développement, avec ajout de nouveau bridge (de nouveaux ponts permettant d’avoir le fil RSS/Atom).