Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Blog » Quelques réflexions en vrac autour d’Internet

Quelques réflexions en vrac autour d’Internet

D 6 janvier 2014     H 09:00     A Genma     C 0 messages   Logo Tipee

TAGS : Identité numérique Les réflexions du Genma Tor Vie privée Anonymat

Tor est un outil

Comme l’a dit Numendil sur Twitter, dont je reprends les propos : Internet, TOR, les Darknets ou l’anonymat sont des outils, ils sont neutres. Des gentils s’en servent, des méchants aussi, pour faire le bien ou chercher à faire le mal. Comme la vie quoi. Internet est neutre, les actions des gens qui l’utilisent non. Arrêtez de taper sur l’outil qui n’a rien fait. Merci. Comme un couteau qui peut servir à manger ou à tuer, un crayon à écrire ou à planter, et personne n’accuse ces objets. Une voiture mène d’un point A à un point B, ou elle tue... et personne n’accuse la voiture. Interdisons les voitures, ce qui est logique vu le nombre de morts pour de vrai chaque année.

Tor est un outil et comme tous les outils, c’est l’usage que l’on en fait et qui peut être condamnable. Un logiciel et un usage particulier qui en est fait ne peuvent généralisé pour en déduire tous les usages et les possibilités d’usages.

La question, je pense, qu’il faut se demander, c’est pourquoi on en vient,en tant que citoyen, à utiliser ce genre d’outil. C’est là le vrai problème. Ce n’est pas Tor en lui-même, mais le fait que l’on en fasse usage pour avoir un tant soit peu de vie privée. Que l’usage de Tor devienne peu à peu une nécessite pour pouvoir s’exprimer librement et sans contrainte, sans être espionné.

Pour en savoir plus sur Tor, je vous invite à lire mes différents articles taggués Tor. Et sur ce sujet, je vous invite à méditer sur les deux réflexions suivantes :
- La protection de la vie privée est une condition nécessaire à l’exercice des libertés fondamentales, une condition de la démocratie Amaelle Guiton
- La réaction de la France à la surveillance de masse des citoyens par la NSA ? La surveillance de masse des citoyens... Jérémie Zimmermann

L’anonymat

Autre problème qui est régulièrement pointé du doigt, celui de l’anonymat. On a l’impression que sous couvert d’anonymat, les gens se lâchent et disent des choses racistes, machistes, sexistes ou tout autre forme de propos condamnables. Et pourtant, si l’on regarde bien, beaucoup de ces personnes parlent sous leur vrais noms, leur véritable identité. Souvent sur leur page Facebook. Sur laquelle on retrouve des photos de ces personnes. Elles sont donc très facilement identifiables. Oui sur Internet, il y a des trolls, des propos diffamatoires... Mais ni plus ni moins qu’au bistrot du coin. Sauf que là, tout le monde peut les entendre et les lire, les paroles s’envolent et les écrits restent, peuvent être rediffusés...

Ces personnes disent donc des propos condamnables, mais ce n’est pas l’anonymat le problème. Et même si elles l’étaient, beaucoup n’ont pas les connaissances techniques nécessaires pour se cacher et elles restent très facilement identifiables via leur adresse IP...

Qui est donc est alors visé par les critiques sur l’Anonymat ? Quelques trolls ?

Le problème est que l’on prend l’anonymat comme prétexte pour condamner un usage d’Internet qui est celui de la libre expression. On veut forcer les gens à s’exprimer sous leurs vrais noms, mais surtout les habituer à être contrôler, surveiller. Ainsi, ils ne diront plus ce qu’ils pensent, ils ne critiqueront plus les politiques. Et le pouvoir que ces derniers perdent peu à peu leur reviendra à nouveau. Car le problème est là, dans le changement du pouvoir.

L’Internaute et donc le citoyen prend peu à peu le pouvoir et lui restreindre sa liberté d’expression, c’est conserver, voir se réapproprier ce pouvoir.

Quand à la problématique du pseudonymat... Des gens qui gèrent leurs pseudonymats, comme Maitre Eolas en tête, moi-même et bien d’autres, n’iront pas détruire en quelques secondes leur e-reputation construire avec le temps en tenant des propos que nous en cautionnerons pas, ne défendrons pas. Nous avons une gestion de notre identité numérique. Nous avons une image que nous donnons au travers de notre partage via notre blog, notre compte Twitter ou toute autre écrit que nous faisons sur la toile. Et pourtant nous souhaitons rester un anonyme, nous usons de notre droit au pseudonymat.

A lire pour approfondir ces réflexions :
- Le pseudonymat
- Mes articles tagués Identité numérique Anonymat
- Mes articles sur l’Identité numérique

Faire du sensationnalisme

Quand j’entends des propos sur l’Internet poubelle, je considère que c’est là le signe très clair d’une incompréhension d’Internet, d’une peur de ce que l’on ne connait pas. La presse, les journaux télévisés et les reportages, tous surenchérissent avec des textes ou des reportages clairement imbibés de sensationnalisme, jouant sur les clichés. Internet fait peur...

Internet mon amour

Mais moi je l’aime cet Internet. Je l’aime depuis le premier jour, où j’ai vu toute sa potentialité à la vitesse de mon modem 56k. Et chaque jour à mon échelle, je contribue à l’éducation, à l’apprentissage, à l’enseignement, au partage des connaissances. J’essaie de montrer en quoi Internet est important pour tous ces points. Et surtout en quoi il est important qu’Internet continue d’être libre, sans censure, sans filtre, pour la liberté d’expression et donc pour la démocratie.

Dans la même rubrique

4 novembre – Incivilité

30 octobre – L’ouverture d’esprit

28 octobre – L’entreprise start-up, il faut la fuir

14 octobre – LinkedIn comme réseau social

9 octobre – Etat des lieux (professionnellement)

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.