Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » A.I.2 » Numok 2016 le bilan

Numok 2016 le bilan

D 4 novembre 2016     H 09:00     A Genma     C 0 messages   Logo Tipee

TAGS : Numok A.I.2

Comme l’année passé où j’avais rédigé Numok le bilan suite à la prmeière édition de ce festival numérique des médiathèque de la ville de Paris, mon cycle de conférences de cette année est fini.

Cette année, j’ai parlé de
- Numok - Framasoft & la Degooglisation
- Guide d’Hygiène numérique version 2016
Et les supports sont en ligne en suivant les liens indiqués.

Mon bilan personnel

Rédiger un bilan complet, ce serait faire beaucoup de redite avec ce que j’aurai pu dire l’année dernière dans mon billet Numok le bilan, je vous renvoie donc également vers ce bilan. Je dirai juste une nouvelle fois Un grand merci aux équipes des médiathèques qui m’ont reçues et accueillies.

Toutefois, je jetterai par écrit quelques réflexions et mon ressenti sur cette nouvelle expérience et la suite qu’il faudra donner à tout ça.

Les axes d’améliorations

C’est trop court ! Il y a beaucoup trop de chose à dire, à faire découvrir en trop peu de temps (en moyenne une heure et demi conférence avec un débit très rapide, car oui je parle très vite).

Les personnes présentes découvrent qu’il y a des alternatives aux GAFAM, sont très motivées et intéressées. Mais comme j’ai pu le constater en atelier, il y a beaucoup de prérequis AVANT : avant d’aller sur les outils Framasoft, il faut leur faire comprendre ce qu’est un navigateur, un site, un service en ligne, comment tout cela marche, les possibilités et les usages de ces services, les fonctions, à quoi cela peut leur servir... On se retrouve face à des utilisateurs-trices à qui on parle de coffre-fort numérique, d’avoir un mot de passe unique pour chaque site et pour lesquelles, l’ordinateur reste quelque chose de complexe, qui pour beaucoup n’ont pas des bases essentielles à la compréhension du message que je souhaite faire passer. Elles ne savent pas comment marche Internet, ce qu’est le cloud... Alors on commence par les bases. On explique... Et très vite on a des interrogations du type SAV informatique : de "quel antivirus est à conseiller" à "mon ordinateur rame, il bugue" qui sont hors sujet, mais auxquelles il faut quand même apporter une réponse.

Le point positif est que cela suscite beaucoup d’interrogations, dans tous les sens. J’ai eu à évoquer F-Droid, car j’ai eu la demande de logiciels alternatifs pour les smartphones, et je sens que je crée une frustration : on ne peut pas tout voir, tout faire sur l’instant. Il faut faire un atelier dédié, montrer, passer du temps...

Le point essentiel est, je pense, de faire comprendre que les ressources sont là, en lignes, qu’il faut être curieux, aller chercher, se documenter, chercher à comprendre (oui, cela fait très RTFM, je le sais bien). Tout ce que je sais, tout ce que je sais faire, que j’ai appris à faire, j’ai passé du temps à apprendre, à comprendre. J’ai investi beaucoup de temps. Alors à moi d’être pédagogue, de vulgariser, de synthétiser toutes ces connaissances. Car toutes ces personnes en face de moi n’ont pas conscience de tous les enjeux d’Internet, des GAFAM... Et elles n’ont pas le temps d’aller en profondeur, de comprendre tous ces enjeux... Elles ressortent en ayant compris, me remercie (et je vois que l’expérience des années de vulgarisation et pédagogie paie).

Et je me dis que ce n’était qu’un début, qu’il faudra que je les revoie, que je repasse encore de nombreuses heures avec chacun-e à leur expliquer, à répondre à leurs attentes, besoins, interrogations, pour qu’elles puissent enfin s’approprier à minima les outils informatiques comme outil de communication....

La suite

Comme dit dans mon billet Guide d’Hygiène numérique version 2016 J’incite fortement les personnes sensibilisées suite à cette conférence à aller dans des Cafés vie privée, à rencontrer les personnes des LUGs (Groupes d’utilisateurs Linux), de la Brique Internet, de FDN, de la Quadrature, des Hackerspaces ou autres pour apprendre, mettre en pratique, découvrir les logiciels et techniques évoquées.

Je ne sais pas, mais j’espère, revoir ces personnes. Et pour les accueillir, on aura besoin de bénévoles, de personnes motivées et pédagogues... Alors, si vous voulez vous lancer dans l’aventure, vous êtes le-la bienvenue :) Reprenez, diffusez, tout ce que je fais est mis à disposition pour ça.

Pour conclure

Je reprendrais le slogan des amis de Framasoft La route est longue, mais la voie est libre. Et purée qu’elle est longue cette route de l’Education populaire :)

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.