Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » A.I.2 » A.I.2. - Accepter les conditions d’utilisation

A.I.2. - Accepter les conditions d’utilisation

D 14 octobre 2016     H 09:00     A Genma     C 1 messages   Logo Tipee

TAGS : A.I.2

Le terme Contrat de Licence Utilisateur Final (CLUF) est une traduction du terme anglais EULA soit End User License Agreement. Ce sont les fameuses conditions d’utilisations que l’on a pour tout service en ligne, pour lequel on paie... ou pas.

Et comme on dit, si c’est gratuit, c’est vous le produit. Pourquoi dit-on ça ? Parce que dans ces conditions d’utilisations que l’on accepte sans lire, il y a plein de clauses permettant un usage commercial par la société derrière le service ou ses partenaires, des données (photos, documents) que l’on partage sur le service, réseau social...

Vous ne me croyez pas ? Un site en anglais https://tosdr.org/ a créer une extension pour Firefox qui permet, quand on consulte un site ou un service de voir les parties pertinentes et intéressantes dans tout le charabia juridique des ces fameuses conditions d’utilisation.

Terms of Service ; Didn’t Read J’ai lu et j’accepte ces conditions » est le plus gros mensonge du Web. Nous voulons y mettre fin. Cette extension vous informe instantanément sur les CGUs et politiques de données des sites, avec les notes et sommaires du projet https://tosdr.org/

Pour mieux comprendre le soucis, je reprends ici la métaphore de 0x356CDCDE, @d4v3nu11 sur Twitter, pour comprendre ce que cela donne dans la vie non numérique :

Imaginez que vous êtes dans le rue. Un homme en costume, un commercial, vient vous démarcher pour vous vendre des tas de contrats de services et d’assurances pour lesquels vous n’avez que faire et dont vous n’avez pas besoin. Et pourtant, vous l’accueillez à bras ouvert, un stylo à la main, prêt à tout signer à la volée sans rien en lire...

Il est fort probable que dans le monde non numérique, si une telle situation se présentait, vous prendriez le temps de regarder les petits caractères en bas de page, de poser des questions pour en savoir plus sur les conditions avant de signer, non ? Alors pourquoi ne pas le faire dans sa vie numérique ? En commençant à s’intéresser aux conditions d’utilisation des sites et services que l’on utilise.

Et une fois que vous aurez vu que, si c’est gratuit (et pas du logiciel libre), c’est que c’est vous le produit, plus exactement l’exploitation de vos données personnelles à des fins commerciales, de fiche client pour mieux vous afficher de la publicité... Et la solution à tout ça ? Utiliser du logiciel libre (directement via de l’autohébergement ou indirectement en ayant recours à des services reposant eux mêmes sur sur logiciel libre).

1 Messages

  • Bonjour,

    J’ai une petite objection par rapport à ta conclusion. Faire appel à un prestataire ou un service utilisant même exclusivement du logiciel libre c’est déjà très bien mais ce n’est à mon sens pas une garantie suffisante.

    Dans l’absolu, le prestataire ou le fournisseur de service peut très bien respecter les termes des licences libres associées aux logiciels qu’il utilise sans pour autant être très clean vis à vis de ses utilisateurs. D’un côté, on parle du logiciel et de l’autre on pense aux données traitées par le logiciel. Ce sont deux choses différentes.

    En gros, faut pas baisser la garde même si le service tourne avec du libre...


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.