Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Blog » Ma lettre de motivation, travailleriez vous avec moi ?

Ma lettre de motivation, travailleriez vous avec moi ?

D 23 septembre 2015     H 09:00     A Genma     C 8 messages   Logo Tipee

Contexte

Ci-dessous, je mets la quasi totalité (à quelles corrections/adaptations prêt) d’une lettre de motivation que j’ai passé beaucoup de temps à rédiger pour répondre à une annonce (les lecteurs des messages sur Diaspora sauront à quoi je fais référence).

Comme elle me présente assez bien, je la rends publique via ce blog. Car sait-on jamais si une opportunité m’était présentée...

Ma lettre

Je m’appelle Genma, de mon pseudonyme, sous lequel je mène différentes activités publiques.

C’est tout d’abord sous cette appellation que je tiens un blog depuis un peu plus de dix ans. Au cours des années, les sujets ont évolués et variés selon mes centres d’intérêts, mais tous mes articles ont pour point commun ma passion pour l’écriture, ma volonté de partage de mes connaissances et des choses qui me tiennent à cœur. Actuellement, les thématiques que j’aborde régulièrement ont pour thème la protection de la vie privée, la gestion de son identité numérique, les outils d’anonymisation et de chiffrement (Tor, GPG et autres). Cette activité de rédaction de billets pour mon blog se fait sur mon temps libre durant lequel j’effectue beaucoup de veille sur ces sujets (en anglais), puis je synthétise ensuite les connaissances acquises, en apportant une touche de vulgarisation.

J’ai toujours aimé écrire. Lycéen, j’écrivais des nouvelles et des romans. Etudiant, j’ai fait quelques articles dans le journal de l’Université. J’ai pensé un temps m’orienter vers la presse de vulgarisation scientifique.

Puis vint ma découverte d’Internet. Ce n’était encore que des pages statiques, les connexions étaient lentes, mais j’ai de suite compris l’importance de ce média émergeant pour la diffusion du savoir, des connaissances, l’enrichissement de soi par la découverte de l’Autre, et surtout l’importance de la liberté d’expression. Tout cela, Internet le permettait et le permet encore, tant que la censure et la surveillance des communications ne font pas leurs effets.

C’est donc naturellement que je suis devenu co-animateur avec d’autres hacktivistes des Cafés vie privée, sorte de cryptoparty moderne où nous ne nous contentons pas d’aborder les logiciels de chiffrement, mais avant tout de partager des connaissances diverses et variées, qui vont de ce que je qualifierai d’hygiène numérique (savoir ce qu’est un bon mot de passe, comprendre l’importance de faire les mises à jour) à de l’auto-défense numérique (utilisation avancée du réseau Tor, de Tails...). Sous cette casquette, je vais à la rencontre de différents publics, technophiles ou néophytes. Prochainement, dans le cadre du premier festival numérique de la ville de Paris, Numok, qui se déroulera courant octobre, je donnerai 6 conférences sur des thématiques ayant pour point central la vie privée et Internet dans différentes médiathèques de la ville. Une simple recherche sur mon pseudonyme, une consultation de mon blog ou de mon compte Twitter vous donneront plus de détails sur mes activités et centres d’intérêts liés à cette activité. Certaines vidéos de mes interventions sont disponibles sur Internet et je pourrais vous en fournir les liens à votre demande.

Enfin, mon temps libre est également consacré à du bénévolat au sein de différentes associations ayant pour thématique le logiciel libre (Parinux avec les install party le premier samedi de chaque mois), Framasoft, Ubuntu-fr (co-organisation des Ubuntu Party, animation de différentes conférences sur différents thèmes lors de cet événement), Mozilla (évangélisation sur Firefox OS). A chaque fois, j’endosse la casquette d’un bénévole de cette association et j’en fais la promotion via des conférences par exemple. Là encore, cela s’ancre dans une volonté de partager, de communiquer, par écrit ou par oral, autour de valeurs qui me sont chères.

Après vous avoir présenté mes activités que j’effectue sous pseudonyme, laissez-moi-vous présenter mon expérience professionnelle, qui se fait sous mon identité civile. Depuis dix ans maintenant, je suis consultant au sein d’une grande entreprise informatique (SSII). J’y ai effectué différentes missions de différents types, majoritairement autour du développement sur des projets de toute taille avec différentes technologies (Java/J2EE, C#/.Net). Toutes ces expériences m’ont fait gagner en maturité, m’ont appris à travailler en équipe parfois internationale (travaillant alors en environnement anglophone). J’ai appris à utiliser différentes méthodologies telles que la méthode Agil et d’autres méthodologies d’organisation que je qualifierai de lifehacking (GTD). Ce parcours dans le monde de l’Informatique m’a permis de connaitre un peu de tout (de un peu à des niveaux avancés, en fonction des domaines), sans avoir vraiment de spécialisation ; ni d’à priori sur les technologies.

Cela fait plusieurs années que je m’intéresse aux problématiques de la liberté d’expression, à la censure. J’ai ouvertement pris position contre le projet de loi sur le Renseignement. Je donne des conférences de présentation sur le réseau Tor. Je milite pour la défense du pseudonymat... Chaque jour, je fais de la veille technologique en consultant mon agrégateur de fils RSS au sein duquel je suis abonné à différents sites (généralistes ou spécialisés) ; j’apprends (autodidaxie) et je m’informe. Je suis via les mailing-listes les avancées de projets comme Tor et Tails... Et toutes ces connaissances, je les synthétise et rediffuse via des textes que je rédige pour mon blog, ou via des conférences…

Ma valeur ajoutée se situe dans mes connaissances et mon expérience en informatique tant professionnelle (dix ans dans une grande société) qu’à titre personnel (je côtoie et me sens proche du monde des hacktivistes). Pour moi l’informatique et les nouvelles technologies ont toujours été des outils qui doivent être utilisés pour répondre aux besoins d’un métier.

Je souhaite contribuer à vos activités en vous aidant à mettre en place les meilleures solutions répondant aux besoins de vos employés, leur permettant d’avoir des conditions plus favorables leur permettant d’exercer leur métier. Je me vois comme l’interface entre eux, leur vulgarisant les concepts informatiques liés à la vie privée, à la censure et les informaticiens, développeurs et autres équipes techniques spécialisées, auxquels je suis à même de donner des directives précises, ciblées, en faisant appel à leurs hauts niveaux de technicité, pour mettre en place les infrastructures et les outils permettant de lutter contre la censure et la surveillance.

Je suis ouvert à toute opportunité qui me permettrait de faire un changement de parcours et de carrière professionnelle, qui me permettrait d’exercer un métier en adéquation avec mes valeurs et principes.

Je vous remercie d’avoir lu ma longue lettre jusqu’ici.

Une proposition, une offre suite à la lecture de mes motivations ?

Si à la lecture de mes motivations, je retenais votre attention,
contactez-moi. Si nécessaire et si la proposition aboutit, je fournirai les informations nécessaires comme :
- un CV détaillé pour la partie concernant les différentes missions que j’ai pu effectuer dans le cadre professionnel ;
- une liste détaillée de mes conférences et autres interventions, une bonne partie des supports se trouvant déjà sur mon compte github.

Si vous le souhaitez, nous pourrions également convenir d’un entretien téléphonique au cours duquel je répondrais volontiers aux différentes questions que vous auriez à me poser. Donc n’hésitez pas.

8 Messages

  • Honnêtement je réponds non.
    Quelques fautes d’orthographe, trop long et pas assez direct. Pour le temps imparti à la lecture d’une lettre de motivation, je zapperais celle là.
    Tu ne bosserai pas chez Ice Inc. :-P


  • Je trouve également que c’est trop long.
    Faut être vraiment synthétique.
    Une lettre de motivation n’est pas une description de son profil. L’objectif est :
    - montrer son intérêt pour la boîte dans laquelle on veut aller
    - et surtout y mettre notre valeur ajoutée dans ce contexte (et pas en général) :).
    En résumé : montrer que les compétences qu’on a développé correspondent au poste demandé.

    Côté écriture, y’a aussi de la coupure à faire. Par exemple, on se retrouve dans l’avant dernier paragraphe avec une loooonnnggguuue phrase. L’idéal c’est une idée par phrase, pas plus.
    Ensuite faudrait éviter au maximum les parenthèses. Si une info est important, on en fait une phrase. Si ce n’est pas le cas, on ne la met pas.

    Enfin, essaye de minimiser les efforts que le lecteur doit faire. Si tu parles d’une de tes vidéos que tu trouves pertinente dans le contexte de l’entreprise, donne le lien. Ne demande pas de chercher. C’est un effort qui ne sera surement pas fait.

    Encore une fois, une lettre de motivation doit être spécifique à l’entreprise. Elle doit montrer qu’une symbiose peut se faire entre elle et toi. Ne mentionnes pas ce qui te concerne exclusivement ;).

    Bon courage :D


  • Salut.

    À la base, les lettres de motivations sont une vraie perte de temps, l’exemple parfait de la fioriture politiquement correct. On peut s’étonner qu’elles soient encore exigées de nos jours.

    Donc, oui, je me range du côté des autres commentaires. Cette lettre-ci est plus une biographie qu’une lettre d’introduction. À raccourcir comme une étoffe de soie dans un sèche-linge.


  • Salut,
    si j’étais recruteur (ce qui n’est pas le cas) j’aurai donné suite à condition d’avoir peu de candidats.
    1/ les 3/4 de ce que tu écris doit se trouver dans le CV : il s’agit de ce que tu as fait ou fait encore. Tu aimes l’écriture, c’est une évidence, mais tu ne vas pas à l’essentiel. Tu me fais donc perdre du temps alors que tu revendiques et tu essaies de démontrer une capacité de synthèse censé être ta force.
    2/ tu t’es lancé danq beaucoup d’activités en tant que bénévole ce qui montre un esprit d’engagement et une volonté de partager. Ça ne se voit pas dans les motivations que tu exprimes.
    3/ dans le 1/4 où tu décris ce que tu souhaite faire, tu exposes très peu tes motivations. Tu te vois comme un pédagogue mais pourquoi ? Tu souhaites donner une nouvelle orientation à ta carrière : que te manque t il pour être satisfait ?

    Bon courage. Les lettres de motivations sont un excellent moyen de faire le point sur nos choix professionnels.


  • Trop long !
    Avant même de lire,
    Il faut se motiver avant même de commencer a lire, c’est vraiment très mauvais. Beaucoup balancerons avant même d’avoir vu plus. Sans même lire donc.

    Un vrai patronyme avant le pseudo me semble indispensable, mais cela fait peu être partis des modification apportées pour cette présentation en ligne.

    Il faut vraiment être plus synthétique, plus clair.
    Fait comme pour un article : Fait une synthése, en donnant le lien vers ton site pour qu’ils puissent aller voir si ils sont interessé.

    Et laisse de quoi dire sur un entretien.


  • Long et quelquefois redondant, MAIS derrière cette lettre ( de MOTIVATION , on oublie trop souvent le sens du mot ) on sent quelqu’un de passionné, de motivé qui te fait ressortir du lot des candidatures standardisées( copier/coller) , quelqu’un qui peut apporté une valeur ajoutée si le job demande ces qualités. Sauf par obligation , un emploi doit aussi répondre à un certain équilibre entre l’épanouissement de l’employé dans et les obligations de standardisation , de services ... .


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.