Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Blog » Kimi no na wa - Your Name

Kimi no na wa - Your Name

D 22 novembre 2017     H 09:00     A Genma     C 3 messages   Flattr cet article Logo Tipee

Résumé

Mitsuha est une lycéenne qui réside dans une petite ville située dans les montagnes. Elle vit aux côtés de sa petite s ?ur, sa grand-mère ainsi que son père, bien que ce dernier ne soit jamais à la maison à cause de son travail de maire. En réalité, sa vie ne lui convient pas et elle souhaiterait vivre à Tokyo. Taki est un lycéen qui habite à Tokyo et qui a un talent pour le dessin. Il vit une vie normale d’étudiant entouré d’amis et travaille même dans un petit restaurant italien. Mais un jour, il fait un rêve dans lequel il est dans la peau d’une jeune fille qui vit dans une ville en montagne. Mitsuha, quant à elle, fait également un rêve dans lequel elle est dans un corps d’un garçon tokyoïte.

La critique du Genma

Beaucoup de choses ont été dites et des critiques de qualité ont faites et sont disponibles en ligne, sur la qualité de l’animation etc. Je ne partagerai ici que mon ressenti.

J’ai eu plusieurs claques anime dans ma vie, un certain nombre avec les films d’animation des Studio Ghibli. Il y a eu des claques à la découverte des anime du Club Dorothée. Il y a Bd Expo en 1999, avec la découverte du clip de "On your mark". Et il y a eu cette soirée où j’ai lancé Kimi no na wa.

Au premier visionnage, je connaissais le résumé, disponible ci-dessus. Et ce résumé ne résume rien en fait. Il ne fait que donner les éléments de compréhension du début d’un scénario bien plus complexe qui va nous emporter pendant près de deux heures. Plusieurs fois, les larmes me sont venues aux yeux et j’ai pleuré, j’ai haï le scénariste et j’ai repleuré. Et j’en suis ressortis bouleversé. Ce film d’animation est entré directement dans mon top 5 des meilleurs animes ever. (Top non établi mais quand même). Sans spoiler, le scénario a un petit côté SF qui n’est pas sans me déplaire, qui est très bon, quoique par moment ça a été un peu compliqué à suivre.

Au deuxième visionnage, en français, j’ai pu apprécié la finesse et la découpe du scénario, sachant où on voulait me porter et ça a été tout aussi bien, l’émotion en moins, vu que je connaissais les moments clefs.

Je l’ai donc vu en VO et en VF, et j’ai ainsi pu juger de tout le travail de localisation d’adaptation pour retranscrire des sortes de jeu sur le mésusage de la langue quand Mitsuha est dans le coprs de Taki, donc en garçon. Ainsi, elle dit au début, lors de première rencontre avec les amis de Taki :
"watashi..., watakushi..., boku..., ore ?"
- watashi 私 poli et plus utilisé par la femme quoique restant mixte
- watakushi 私 très poli (usité par les hommes d’affaires par exemple)
- boku 僕 masculin / courant
- ore 俺 familier
On passe donc d’une forme féminine qui surprend les camarades à des formes masculines mais trop polies ou soutenues (qui reflètent l’éducation de Mitsuha) pour pour finir par un mot familier utilisé par les jeunes Tokyoîtes.

Pour retranscrire ça, très belle astuce d’avoir choisi de transformer ça en "J’ai été distraite, étourdie, rêveuse..., étourdie ?", le dernier adjectif sonnant alors masculin à l’oral. On perd le côté éducation de Mitsuha pour ne garder que la problématique de genre, mais c’est déjà mieux que rien.

Ce film incarne tout ce que j’ai toujours aimé dans les anime Japonais, depuis que je suis enfant, avec les thématiques des amours non dit. Ou le romantisme à la japonaise. C’est en effet très japonais dans la relation entre les personnages. Et ce type de relation a un impact assez fort dans le scénario.

Du même auteur, j’ai vu également 5 Centimètres par seconde, film antérieur décomposé en trois parties avec lequel Your name a certaine similitude. Mais Your Name, sortie après, va donc plus loin dans la relation entre les personnages.

Bref si vous ne l’avez pas vu, je vous le recommande. Quand à moi, je continuerai de rattraper mon retard en regardant un à un les différents film de Makoto Shinkai.

Disponible à la vente en Blu-Ray/DVD en France chez All The Anime.

 Vous aimez cet article? Soutenez le blog et partagez-le ;-)

Logo Tipee Flattr icon  Facebook icon  Twitter icon  Diapora icon   Licence Creative Commons

3 Messages

  • Le premier film de Shinkai, Voices from a Distant Stars – qu’il a réalisé plus ou moins tout seul – est une petite merveille sur les relations longues distances sur fond de SF.


  • Amusant, nous avons sorti la chronique de ce film à quelques jours d’intervalle. je n’ai évidemment pas ton niveau de "lecture" sur la version VO mais j’ai retrouvé aussi dans ta chronique les sentiments qui m’ont traversé... Sauf la haine du scénariste car il est bon aussi de pleurer.

    Par contre, je ne saurais dire si ça fait partie de mon top 5... en Anime, sûrement mais il y a beaucoup de Ghibli aussi. Ce qui me dérange quand même dans tout ça, c’est de ne pas avoir pu le voir au cinéma à sa sortie dans une salle confortable. Déjà qu’on a supporté longtemps des sorties décalées pour les Miyazaki. Mais dès que c’est un "petit" studio, c’est compliqué.


  • Regardez aussi du coté de Mamoru Hosada, surtout les films : Toki o Kakeru Shoujo (La traversée du temp), Summer Wars, Ookami Kodomo no Ame to Yuki (Les enfants loups - Ame & Yuki), Bakemono no Ko (Le garçon et la bête).
    Je vous conseille aussi : Koe no Katachi - A Silent Voice de Yamada Naoko.


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Conférences

Médiathèques vous recherchez un conférencier sur l’éducation populaire et l’hygiène numérique? Jetez un coup d’oeil à mon CV

Date des prochaines conférences?
Cliquer ici

Rechercher sur le blog

Liens

Logo Flattr Logo Gmail Logo Twitter
Logo RSS Logo Linkedin Logo GitHub
Logo Gitlab Logo Mastodon
Logo Diaspora

Soutenir ce blog?

Logo Tipee Logo Liberapay

Licence

Licence Creative Commons

Derniers articles

1.  City Hunter - L’OST de l’anime

2.  Logiciel de gestion des tâches - Task Coach

3.  Ubuntu - Unity - Afficher les heures de plusieurs zones géographiques

4.  Mes études

5.  Faire passer des entretiens - mes quelques questions subjectives

6.  Your name - Explication de la scène du crépuscule

7.  Un Meetup Yunohost ? Appel pour aider ce projet

8.  Kimi no na wa - Your Name

9.  Conférence Du pseudonymat au pseudonyme

10.  Yunohost - Pourquoi les ports 80 et 25 sont ils toujours utilisés ?


Date de mise à jour :

Le 15 décembre 2017