Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Blog » Internet,centralisation et vie privée

Internet,centralisation et vie privée

D 16 décembre 2013     H 08:50     A Genma     C 2 messages   Logo Tipee

TAGS : Facebook Ghostery Vie privée

Internet est de plus en plus centralisé et cela sert à nous espionner. Voici deux exemples de cette centralisation et de l’espionnage qui en découle.

Facebook

Désormais, dès que l’on a la mention à un site dans un jeu concours, une affiche, une publicité, ce n’est plus le site de la marque ou de la société en question qui est mentionné, mais la page Facebook. A l’heure des réseaux sociaux, plus rien ne passe sur les sites officiels en .com, tout est sur Facebook. On a donc une véritable centralisation de l’Internet autour d’un même et seul site (en réalité plusieurs, car on pourrait ajouter Youtube pour la vidéo, Amazon pour l’achat en ligne...).

Toutes ces sociétés et marques qui vont leurs jeux concours (dans un but publicitaires) vont où les gens sont. Les gens eux-mêmes vont là où les autres sont. On est fasse à un cercle vertueux (plutôt vicieux), la masse critique de Facebook est devenu tel qu’on ne peut plus lancer une campagne marketing sans qu’elle soit lancée sur Facebook. Une pétition en ligne, c’est une page Facebook. On veut faire un blog ? A quoi ça sert, on publie et commente sur Facebook.

Le problème est que Facebook est tout sauf respectueux de la vie privée. Si encore on avait le droit à l’utilisation d’un pseudonyme, que l’on cloisonnait ses centres d’intérêts... Moi qui ait connu le web 1.0, le web à l’ancienne, les sites personnels, l’ère d’avant les blogs, la venue des sites en .com et la bulle Internet associée, j’ai un certain vécu sur le web. Et pourtant, tout tourne autour de mon propre blog, qui sera encore là quand les autres sites ne seront plus, car passés de mode (qui se souvient encore de MySpace ou de Seconde Life ?).

La société Facebook doit se réjouir d’être au centre de tout. Car en plus de toutes les données que les gens mettent volontairement, les nombreux clics qu’ils font pour participer à des jeux et avoir des objets et autres produits gratuits données par les marques en manque de publicités, leurs apportent encore et toujours plus d’informations pour leurs fiches individus. Fiches et profils qu’ils peuvent donc revendre aux publicitaires, qui vont alors faire des jeux et autres publicités encore plus ciblés, toujours sur Facebook.

Et même quand on n’est pas sur Facebook, toutes les petits « J’aime » qui s’affiche sur les différents sites permettent à Facebook de savoir que vous vous êtes rendus sur ce site. De même, les régies différents régies publicitaires, peu nombreuses, savent sur quels sites vous êtes passés. Car les différents sites n’affichent plus uniquement leurs propres contenus, mais sont affiliés à différents sites qui via des scripts javascripts et des cookies suivent votre navigation de site en site à la trace. Pour éviter ça, il y a l’extension Ghosery que j’évoquais dans un article dédié.

A lire sur le même sujet :

Cloudfare, Akamai et notre vie privée

Un autre problème de centralisation qui porte atteinte à notre vie privée en permettant un pistage / suivi de notre surf sur Internet et l’utilisation par de plus de en plus de sites de serveur de cache comme CloudFare ou Akamai.

CloudFlare est un CDN (service de diffusion de contenus) et un service de serveurs de nom de domaine distribué, qui prétend améliorer les performances, la sécurité et la rapidité des sites webs.

Akamai Technologies (NASDAQ : AKAM) est une société américaine spécialisée dans la mise à disposition de serveurs de cache pour les entreprises. La mise en cache de contenu Web permet une économie de débit Internet, économie particulièrement intéressante pour les sites à très fort trafic.

Cloudfare, Akamai et tous les services du même type sont donc des intermédiaires entre le serveur sur lequel se trouve le site web que l’on souhaite consulter et le navigateur/la machine depuis laquelle on souhaite faire cette consultation. Ils permettent d’avoir le cache d’un site près de chez soi et donc d’avoir une meilleur optimisation du temps de réponse du site. Ce n’est plus le site qui supporte la charge mais ces services. Un DDOS ? Là encore, c’est ce service qui le prend.

Le problème est que ces services sont gérés par très peu de sociétes. Plus il y a de sites qui les utilisent et plus il y a de chances que pour la consultation de sites divers et variés, on passe par le même service. Cela est tout à fait transparent pour l’utilisateur, mais pour ces sociétés, le recoupement d’informations leurs permets de savoir de façon très simple la la liste des sites que l’on consulte (Il leurs suffit pour cela d’analyser les logs). Et que font-ils ensuite de ces informations ? Qu’en est-il du respect de notre vie privée ?

En conclusion

La problématique du tracking, du suivi, de la vie privée sur Internet sont encore loin d’être résolus et cela ne va pas en s’arrangeant... Il y a eu plusieurs articles sur ce blog sur ce sujet et bien d’autres suivront... A suivre donc.

2 Messages

  • Sincèrement, je comprends pas pourquoi tu fais la promo’ de Ghostery, une extension privatrice qui dépend d’une société, alors qu’il en existe d’autres faisant le même job open source et communautaire.

    Exemple  :
    Trackers : Adblock Plus/Edge
    Gestion des cookies en blacklist : Beef Taco (sans l’avoir essayé, j’avoue)
    Gestion des cookies en whitelist : Cookie Monster

    Tout ça couplé à Better Privacy et Noscript. Etc, etc.

    C’est pas un reproche, juste de l’enculage de mouche. Je vois comme un non-sens de conseiller Tor, GPG et en même temps du propriétaire, sans limites définies dans tes différents articles ( comme le contexte d’utilisation).

    Bisous quand même  !


  • Toute critique constructive comme celle-ci est bonne à prendre. J’essaierai d’en tenir compte pour les futurs articles. Merci.