Yunohost et l’auto-hébergement des mails

, par  Genma , popularité : 1%

Bien que Yunohost propose et facilite grandement (de ce que j’en vois) l’auto hébergement des mails, je n’y suis pas encore passé. J’utilise toujours les comptes mails que j’avais avant ainsi que ceux liés à mes noms de domaines. Et ce pour plusieurs raisons.

SPF, DKIM, TLS, antispam...

Pour la première, je citerai un twitt de Benjamin Sonntag en réponse à Zythom qui voulait se lancer dans l’autohébergement des mails @Zythom la première réponse c’est : Ne pas ! Sérieusement héberger son mail c’est DUR. faites ça à plusieurs ! (Source)

Il y a toute la partie configuration technique avec des mots comme spf, DKIM, TLS, la lutte antispam entrante... A lire par exemple Le mail, c’est la misère par SebOS666

Peut être que Yunohost facilite cette configuration, je ne me suis pas encore penché sur le sujet. Du fait de la seconde raison :

Quid du QOS - Qualité of service

Il y a les problématiques de redondance et de sauvegarde. Pour l’instant, je n’ai qu’une machine, un simple Raspberry pi sur lequel j’ai installé Yunohost et quelques applications.

Un serveur ne peut pas ne pas tourner pendant plusieurs jours sous peine de perdre des messages... Si mon Raspberry tombe en panne, si la carte SD lâche, je dois réinstaller, trouver une solution alternative. On arrive là face à des problématiques classiques de l’auto-hébergement que j’aborderai dans d’autres billets. Qu’en est-il de la sécurité ? Des sauvegardes ? De la redondance (gestion des incendie, vol etc) ? Ca peut prendre du temps. Quelques jours. D’autant plus si je suis loin de chez moi. Un mail c’est 24h sur 24h. Autant je peux me permettre d’attendre pour réparer ou trouver une solution pour la remise en place de mon cloud personnel, autant les mails sont un point / service crucial pour moi.

Je pourrais définir les boites mails liées aux noms de domaines comme boites mails de secours au niveau de la configuration. Mais comme je le disais plus haut, il faut un minimum d’investissement dans la compréhension des problématiques et de la technique liées aux mails. Ca ne s’improvise pas.

Conclusion

Donc pour l’instant, le mail ne sera pas auto-hébergé. Chaque chose en son temps, j’ai d’autres choses à faire avant. Mais comme je pense que beaucoup vont me poser la question, je publie ce billet assez tôt dans mon aventure dans l’auto-hébergement.

Pour finir, je vous conseille la lecture du billet Bilan des 3 ans d’hébergement de mes emails chez tetsumaki.net qui expose bien les problématiques de l’auto-hébergement du mail.