Ubuntu - Ajouter son instance Nextcloud dans les comptes de synchronisation

, par  Genma , popularité : 6%

Ubuntu propose depuis plusieurs versions la possibilité de se connecter à différents services en lignes (Via les Paramètres > Comptes en lignes) comme Google, Microsoft Exchange, ou encore Nextcloud. Et c’est ce dernier type de connexion qui nous intéresse.

Un tutoriel complet : title="Configuration de l'accès Webdav à Nextcloud chez Zaclys">Configuration de l’accès Webdav à Nextcloud chez Zaclys a été fait.

Le mieux est de générer un mot de passe spécifique qui sera utilisé par l’application Section Managing devices de la documentation en anglais de Nextcloud.

Client lourd versus connexion Webdav

On ne parlera pas ici de l’usage d’un client lourd de synchronisation Nextcloud (qui permet de synchroniser un ou plusieurs dossiers et fichiers locaux) mais le fait de travailler directement sur le serveur depuis la version fichier.

Là où le client lourd permet de travailler en mode hors-ligne (et la synchronisation à la prochaine connexion en ligne permet d’actualiser l’état des dossiers et fichiers), la connexion via le protocle Webdav (et l’option de connexion native d’Ubuntu) permet de travailler directement sur le serveur Nextcloud via Nautilus.

Pour rappel, Nautilus est l’explorateur de fichiers de Gnome. Cet explorateur affiche toute l’arborescence (les dossiers/répertoires et fichiers), du dossier "Home" de l’utilisateur (L’équivalent de Mes Documents). Nautilus permet d’accéder à des répertoires partagés sur le réseau via différents protocoles (SMB, FTP, SSH) mais aussi WebDav. C’est ce protocole qu’utilise Nextcloud avec ses clients (pour PC ou smartphone ; Documentation : Accès aux fichiers Nextcloud avec WebDAV)

Les liens vers les espaces associés aux comptes Nextcloud apparaissent dans la partie "Autres emplacements" (où on retrouve également les partages réseaux via le protocole SMB par exemple). On clique sur le dossier et on a alors un montage dans l’explorateur de documents correspondant au(x) serveur(s) Nextcloud auquel on s’est connecté.

Avantages et inconvénients de cette méthode

 Avantages : on occupe moins d’espace sur le disque local vu qu’on travaille directement sur le serveur. C’est une option intéressante pour "aller vite" si on est tout seul sur une instance Nextcloud personnel.
 Inconvénients : On n’a pas de copie local des fichiers (contrairement à l’application client) et donc pas de "sauvegarde locale" / double du fichier. On n’a pas la gestion des conflits... Comme on travaille directement sur le dossier en montage réseau : il faut donc que la connexion réseau fonctionne.

Cas des données de l’agenda

Comme on a connecté son compte Nextcloud à Ubuntu, on a également une synchronisation de son /ses agendas (qui sont gérés /stockés dans Nextcloud avec l’application Calendar).

Dans la barre de date et heure de Gnome, dans la partie calendrier, on a des rappels des événements de l’agenda . Les tâches sont listées dans l’application Agenda locale d’Ubuntu (Gnome). Ces agendas sont également utilisables via l’application Agenda de Gnome. On peut gérer les agendas que l’on souhaite afficher (si on a plusieurs agendas dans Nextcloud par exemple), créer des tâches etc. C’est automatiquement synchronisé avec l’agenda dans Nextcloud (dès lors que l’on est bien connecté à Internet).

Les contacts

Il faut installer l’application Contact de Gnome, GNOME Contacts pour gérer ses contacts.

Conclusion

Pour un travail basique et simple sur les fichiers et dossiers de Nextcloud, si on utilise les notifications de Gnome (pour la partie Agenda), si on n’a pas toujours un navigateur web ouvert (et la gestion des fichiers est plus simple dans Nautilus qui est conçu pour ça que dans Nextcloud qui au contraire apportera toute la partie collaborative avancée, cette fonctionnalité peut être intéressante. Dans tous les cas, elle a le mérite d’exister.

A voir dans un prochain tutoriel, la synchronisation des contacts et agendas de Nextcloud au sein de Thunderbird.