Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Veille Technologique » Les Sondes Atlas du RIPE

Les Sondes Atlas du RIPE

D 25 juin 2014     H 09:00     A Genma     C 1 messages   Logo Tipee

Qu’est ce que le RIPE NCC ?

RIPE Network Coordination Centre est un registre régional d’adresses IP. Il dessert l’Europe et une partie de l’Asie, notamment au Moyen-Orient.(...)Le RIPE NCC propose des outils dont certains sont accessibles au public sur son site web. Ces outils sont utiles aux opérateurs de réseaux IP pour vérifier le bon fonctionnement de leur routage externe BGP, pour aider à la gestion des adresses publiques, pour la vérification de performances du réseau. Parmi les outils publiques nous pouvons citer le projet ATLAS. Source

Qu’est ce qu’une sonde Atlas ?

Pour présenter les sondes et le projet Atlas du RIPE, je ferai une reprise du journal de Stephane Bortzmeyer, publié sur le site Linuxfr, sous Licence CC by-sa.

Les sondes RIPE Atlas sont des petits boîtiers (made in TP-link) qui se connectent au réseau local, contactent leur maître au RIPE-NCC (l’organisme qui gère l’allocation des adresses IP en Europe) et, à la demande du maître, font un certain nombre de mesures actives :
- mesure de latence (ping-style)
- traceroute
- requêtes DNS
- analyse de certificats dans les sessions TLS
- pas de requêtes HTTP, pas de mesures de capacité du réseau
L’un des principaux intérêts est que ces mesures peuvent être décidées par le RIPE-NCC (qui s’en sert pour tester son infrastructure et ses services, ou pour proposer des services supplémentaires comme DNSmon) mais aussi par les hébergeurs des sondes. Vous en avez une chez vous ? Chaque jour qu’elle est allumée, vous gagnez des crédits et cela vous permet de faire des mesures de votre choix. Vous voulez connaître la latence vers votre site depuis le Japon ? Le temps de réponse des serveurs DNS de monsieurmichu.fr ? Vous pouvez le faire, via un cliquodrome pas trop mal fichu, ou via une API (REST + JSON, bien sûr). Le code est activement développé. De nombreux articles et publications (un exemple) sont basés sur les résultats de mesures faites par les Atlas.

La sonde utilise évidemment Linux, et le code source est publié sur Github.

En avoir une chez soi ?

Actuellement, elles sont concentrées dans des zones déjà bien assez couvertes et en ajouter plus n’aurait pas forcément d’intérêt. Le projet Atlas cherche aujourd’hui à couvrir les zones sensibles (Syrie, Lybie…) et celles mal couvertes (Afrique, Asie, Amérique du sud…). Toutefois, en France, si on peut en mettre dans un endroit un peu atypique (cœur de réseau, AS non couvert, zone pas bien couverte), cela pourrait s’avérer intéressant.

Pourquoi j’en ai une chez moi

Le but de ces sondes est donc de mesurer finement la qualité de service d’Internet. Quand un ambassadeur RIPE m’a proposé d’en mettre une chez moi, j’ai accepté. Oui, moi qui suit partisan de la vie privée, qui ait des choses à cacher, j’ai donc une sonde Atlas, numérotée, dont l’adresse MAC est enregistrée dans une base de données RIPE pour sa gestion, et dont l’adresse IP (celle de ma box) est géolocalisée et associée à mon pseudo.

La sonde utilise sous Linux, et le code source est publié sur Github. Le code source est donc ouvert. Je n’ai pas regardé mais j’ai confiance dans ce code.

Ma sonde numérotée, mais je suis noyé dans la masse. Si besoin, je suis en mesure d’apprendre et d’ensuite voir et surveiller ce qui est fait au niveau réseau par cette sonde, en analysant les paquets qu’elle envoie et reçoit. En terme de consommation électrique, elle est alimentée via les deux ports USB de la Freebox à laquelle est elle reliée, Freebox qui tourne en permanence, c’est donc infime/transparent.

En ayant cette sonde branchée chez moi, j’ai le sentiment de contribuer de façon très facile à un vaste projet d’intérêt général ; c’est pour ça que je l’ai fait. C’est aussi simple que ça. Et cela m’a incité à écrire cet article, dont le but de cet article était de faire découvrir ce projet et de vous inciter à en savoir plus. Alors n’hésitez pas à creuser le sujet ;-)

Quelques liens pour en savoir plus / approfondir le sujet

- Le site officiel Atlas.ripe.net
- Un article sur collet-matrat.com
- Et si vous installiez une sonde RIPE Atlas pour contribuer à mesurer la qualité de service d’Internet ? sur Zdnet.
- Twitter du RIPE_NCC
- Blog de Stephane BortzmeyerUne sonde de mesure Internet Atlas à l’Université de Yaoundé au Cameroun
- Blog de Stephane BortzmeyerFaire réaliser des mesures par les sondes Atlas

1 Messages

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.