Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Blog » Le second écran et les publicités

Le second écran et les publicités

D 6 juin 2013     H 09:00     A Genma     C 0 messages   Logo Tipee

TAGS : Les réflexions du Genma

Dans les nouvelles technologies, où tout va très vite, pendant un moment, la grande mode était celle des télévisions connectées, avec l’ajout d’application que ce soit via les Box ou directement dans des systèmes embarquées dans les télévisions, avec des systèmes d’applications... Mais le problème est que quand on est sur une application (un client Twitter par exemple) sur son écran de télévision, on n’est pas devant autre chose, on n’est pas devant une émission ou un série télé qui nous amènera à regarder des publicités ; son écran de télévision est alors un écran (comme celui d’un ordinateur) et pas une télévision...

Mais comme avec les seconds écrans que sont les smartphones et autres tablettes, les gens se sont mis à consulter le web (Facebook) et twitter en direct devant leurs émissions de télévisions, les émissions de télévisions (qui permettent d’amener le spectateur à regarder de la publicité) sont de nouveau réapparus sur les télévisions.

Mais le problème reste que les spectateurs écoutent vaguement et regardent d’un oeil la télévision, pendant que l’autre oeil (et le cerveau qui est derrière), est sur le fameux second écran à faire autre chose... Alors les chaînes ont eu l’idée de l’apparition de mots clefs avec un hash-tag en incrustation, incitant les gens à commenter sur les réseaux sociaux (car il ne faut pas citer de marques comme Facebook ou Twitter à la télévision, le CSA ne veut pas). Les gens ne zappent plus et sont sur la chaîne.

Mais les spectateurs s’étaient encore trop éloignées des publicités. Alors les chaînes de télévisions ont eu l’idée des applications. Ces applications, disponibles sur les stores liés aux smartphones et autres tablettes, sont vantées comme apportant du contenu additionnel en direct, des précisions, des cartes, des images, des vidéos...

Le spectateur est content car via ces applications, le spectateur est toujours sur son second écran, il peut toujours avoir un semblant de vie sociale en étant sur les réseaux sociaux à donner son avis, ça ne change pas grand chose pour lui. Au contraire, il a encore plus d’informations. Mais tout cela se fait via l’application de la chaine qu’ils regardent et non plus via le client du réseau social ; les applications peuvent afficher des publicités... qui enferment le spectateur de nouveau dans un mode "temps de cerveau disponible pour Coca-cola". Elles sont fortes les chaînes de télévision.

Remarque : j’ai écris cette article il y a une semaine pour le publier aujourd’hui et PCInpact a publié un article confirmant ce que j’exprime dans cet article. A lire en complément : MyTF1 Connect pendant le JT et Secret Story 7 : vous aimez la publicité ?

Dans la même rubrique

9 décembre – Hygiène numérique et la jeunesse

4 novembre – Incivilité

30 octobre – L’ouverture d’esprit

28 octobre – L’entreprise start-up, il faut la fuir

14 octobre – LinkedIn comme réseau social

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.