Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Blog » Le WAF - Wife Acceptance Factor

Le WAF - Wife Acceptance Factor

D 17 juin 2015     H 09:00     A Genma     C 3 messages   Logo Tipee

Sur LinuxFr, le journal Sexisme ordinaire sur Linuxfr a suscité de très longues discussions et débats sur le sexisme et après avoir lu une centaine de commentaire, j’ai décidé de ne pas participer. Car je n’avais pas le temps de répondre au message que j’aurai laissé et je me serais très vite énervé...

En résumé, il y tout un pseudo débat qui a pour origine l’usage du mot Waf. Si on regarde la définition Wikipedia, il est dit Ce terme dérive du stéréotype machiste que les hommes sont attirés par les gadgets, voitures et la hifi, et les femmes par l’esthétique et le visuel des lieux à vivre. Il désigne la compatibilité entre l’utilité d’un objet qualifié de masculin par stéréotype (typiquement les équipements informatiques, hi-fi ou vidéo) et les contraintes d’aspect, bruit, ou encombrement (câbles, nuisances sonores).

Comme il est dit dans la définition, c’est un stéréotype machiste. L’utiliser, est, pour moi, contribuer au maintien de ce stéréotype et le renforcer. Qu’importe les argumentations en faveur du type "dans mon entourage les technophiles sont tous des hommes" qui se contentent de regarder les faits, pas de les comprendre. Posez-vous juste la question : Pourquoi les technophiles ne sont pas des femmes : elles sont exclues des communautés technophiles, dès l’enfance on leur fait comprendre que c’est un truc de garçon...

Surtout, ce qui m’a le plus gêné dans ce débat : il est tenu par une majorité d’homme. Longtemps que les femmes ne sont plus sur ce site, parce que ce lieu n’est pas safe et que le niveau des débats ne fait que renforcer l’ambiance malsaine. Chacun ramène à lui le débat : oui mais les hommes aussi sont victimes de sexisme, c’est de l’humour etc. et autres argumentations lu et relue que les sites féministes de qualité démontent très bien point par point.

Le débat est faussé dès le départ car tant qu’on n’a pas compris qu’en tant qu’homme blanc on avait des privilèges, on ne peut pas participer au débat. En tant qu’homme, je ne SAIS pas ce qu’est le sexisme. Oui il y a du sexisme envers les hommes, mais il est infime et bien plus supportable que celui que vive au quotidien des milliards de femmes. Allez relire mon billet Ce dont je ne peux pas parler... mais ce sur quoi j’ai un avis, où j’évoque le fait je suis un privilégié, que je le sais. Et faites de même sur vos vies personnelles : regardez ce que vous avez comme chance. Regardez l’image que la société renvoie de vous, vous impose... Et essayez de comprendre pourquoi j’exècre le terme de WAF : dans mon foyer, c’est Ryo-Oki aka MmeGenma qui est la plus technophile, et nous décidons EN COMMUN des objets technologiques que nous achetons/nous procurons. Elle a eu la chance d’avoir des parents ouverts d’esprits et non enfermés dans les stéréotypes....

Si vous intéressez au sujet du féminisme ou que vous souhaitez découvrir ce domaine, écoutez le dernier numéro du podcast Bazingcast #42 « De la fin, de l’humour grâce à ces dames ». J’ai adoré l’intervention de Myroie et son débat avec Krilin. Le débat dérive de l’humour pour parler de féminisme, il faut comprendre le vocabulaire associé (oppresseur, privilèges etc.) et si vous n’êtes pas famillié avec ça, ne vous inquiétez pas. Car je reparlerais de ce sujet qui me tient à coeur, en le vulgarisant comme je sais si bien le faire pour les sujets qui me tiennent à coeur !

3 Messages

  • Merci d’avoir partagé votre point de vue. Je me suis mis en quête de chercher des données sur ce concept de WAF après être tombé sur l’article de Wikipédia. J’avoue avoir été un peu choqué que l’on qualifie le WAF de stéréotype machiste. Ce qui est idiot, c’est qu’on ait pas théorisé la même chose pour les hommes (Men Acceptance Factor).

    Je suis bien d’accord avec vous qu’à la naissance, nous sommes tous plus ou moins égaux et que c’est l’éducation que l’on reçoit qui fait que les personnes — en fonction de leur sexe — vont avoir tendance à être orientées vers tel ou tel domaine. Je suis d’accord avec vous que, plus que jamais, il faut défendre l’égalité et surtout sur des secteurs particuliers comme la technologie, l’informatique etc.

    Cependant, je pense aussi qu’il y a un état de fait. Il faut voir aussi le WAF comme un élément utilisé en marketing et statistiquement, il n’est pas idiot de s’intéresser au degré d’acceptation d’un objet (plus orienté technique) en particulier par les femmes. J’ai eu beau chercher, je n’ai trouvé aucune étude sérieuse sur le sujet, et c’est bien dommage. Mais il me semble qu’il serait intéressant d’avoir des données chiffrées qui permettraient de vérifier/infirmer les théories du WAF.

    Après tout, peut-être qu’il est vrai que dans la majorité des cas les femmes sont plus intéressées par l’esthétique et le visuel des objets et des lieux de vie que par les caractéristiques purement techniques des objets. Sans données, ce n’est pas évident de savoir ...


  • Je suis assez attaché au respect des sexes ( éviter le sexisme dans un sens ou dans l’autre )
    Mais le terme WAF , je l’ai vu plutôt utilisé dans un autre sens , la tolérance de sa femme, qui peut très bien être le niveau maximum de temps passer à bricoler, mais aussi la fréquence trop élever de retour alcoolisé (histoire de rester dans les stéréotypes ^^ ) à la maison : WAF dépassé, tu dors dehors.
    Le terme HAF , ne me plait pas plus ni moi, il fait perdurer la différence entre les 2.
    Pour moi, le terme qui convient est SAF - Spouse Acceptance Factor - , ça garde la notion de tolérance de son conjoint, mais dans les 2 sens ;)


  • WAF ça veut dire que si tu veux installer un truc avec pleins de câbles t’as de grande chance de te prendre un refus de ta compagne. Alors on va dire c’est sexiste et tout, mais à chaque fois c’est des câbles, "le bazar" etc qui dérange.
    Moi j’accèpte bien d’avoir des t’as d’objet qui trainent, ne servent à rien et prennent la poussière (qu’il faut nettoyer de temps en temps) juste "pour faire joli".
    Et quand on raconte ça à d’autres gars, amis collègues, ça leur rappelle la même chose chez eux, donc c’est pas un truc marginal, un cas particulier.

    Alors on peut faire de l’hypocrisie, se cacher les yeux et dire que ça n’existe pas, que ça a été inventé par le patriarcat, mais il y a bien un truc qui bloque. Après c’est comme tout dans un couple, on discute on négocie et on trouve un compromis.


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.