Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Veille Technologique » Secure-delete

Secure-delete

D 15 janvier 2019     H 09:00     A Genma     C 0 messages   Flattr cet article Logo Tipee

TAGS : Planet Libre Shred

Il y a quelques années, j’avais écrit un billet sur la commande Shred
Shred - effacer définitivement un fichier.

Mais cette commande ne permet que d’effacer des données de type ficher sur un disque dur mécanique. Pour aller plus loin, il existe un outil plus complet, secure-delete qui s’installe facilement

sudo apt-get install secure-delete

Et qui une fois installé apporte les commandes suivantes dans la ligne de commande (un terminal shell) :

- srm : Cette commande est utilisée pour supprimer des fichiers et des répertoires de votre disque dur. Un équivalent de Shred
- smem : un outil qui nettoie en toute sécurité la mémoire de l’ordinateur (RAM), qui peut contenir l’état des programmes en cours d’exécution ainsi que des données de programme sensibles, même après la mise hors tension de l’ordinateur. (pour contrer les attaques de type Cold boot).
- sfill : Efface toutes les données de l’espace libre sur votre disque. Pour s’assurer qu’il n’y a plus de fichiers récupérables sur le disque / la partition via des outils comme Photorec / TestDisk
- sswap : Efface toutes les données de la partition de swap.

On retrouvera toutes ces commandes sur un tutoriel en anglais Permanently Delete Files on Linux with Secure-Delete

A noter que le shred ne marche que pour des disques durs mécaniques (à plateau), les SSD étant à base de cellules, à part réduire prématurément la durée de vie du disque, l’effacement via écrire et écrire à différents endroits / différentes cellules et non effacer toujours le même espace comme c’est le cas d’un disque dur à l’ancienne. La solution pour les SSD est le chiffrement intégral du disque avec protection par phrase de passe pour protéger les données (qui sont vue comme du blob aléatoire si on ne déchiffre pas).

Et pour faire l’inverse, à savoir retrouver des données sur un disque dur, on pourra utiliser des outils comme TestDisk/Photorec ou
une distribution Linux spécialisée dans le forensic, Deft (analyse post-mortem, un peu ce que fait l’expert judiciaire Zythom)

 Les Tags - mots clefs de ce article

 Vous aimez cet article? Soutenez le blog et partagez-le ;-)

Logo Tipee Flattr icon  Facebook icon  Twitter icon  Diapora icon   Licence Creative Commons
Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Conférences

Médiathèques vous recherchez un conférencier sur l’éducation populaire et l’hygiène numérique? Jetez un coup d’oeil à mon CV

Date des prochaines conférences?
Cliquer ici

Rechercher sur le blog

Liens

Logo Flattr Logo Gmail Logo Twitter
Logo RSS Logo Linkedin Logo GitHub
Logo Gitlab Logo Mastodon
Logo Diaspora

Soutenir ce blog?

Logo Tipee Logo Liberapay

Licence

Licence Creative Commons

Derniers articles

1.  Retour d’expérience sur l’usage de Redshift

2.  Je crois que...

3.  Les tutoriaux de Grenode

4.  Le son du soir dans les anime

5.  Secure-delete

6.  Vorta, interface graphique à Borg

7.  Rsync Checker petit script Python sans prétention

8.  Bilan 2018 et projection 2019

9.  Astuces Debian

10.  Borg Checker, petit script Python sans prétention


Date de mise à jour :

Le 5 février 2019