Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Blog » A.I.2 » Sauvegarde la règle des 3-2-1

Sauvegarde la règle des 3-2-1

D 21 novembre 2014     H 09:00     A Genma     C 3 messages   Logo Tipee

TAGS : Chiffrement Sauvegarde

J’ai découvert une série de règles simple sur comment sauvegarder, je les repartage donc ici. C’est la règle des 3-2-1.

La règle des 3-2-1

En anglais,

Use the 3-2-1 Rule for Data Backup

  • Keep 3 total copies of your image files (a primary and two backups).
  • Store the files on 2 different media types, such as hard drive and optical disk.
  • Keep 1 copy of your backup file offsite.

En français,

Utiliser la règle des 3-2-1 pour sauvegarder vos données

  • Conserver 3 copies de vos fichiers (le fichier principal et deux sauvegardes)
  • Stocker les fichiers sur 2 type de supports différents, comme un disque dur et un support optique (DVD...)
  • Conserver 1 copie de sauvegarde hors-site (dans un autre lieu)

Qu’est-ce que ces règles nous apprennent ?

Si on reprend ces règles une à une, voici ce que ces règles nous apprennent.

  • Conserver 3 copies de vos fichiers : une seule copie ne suffit pas. Si par exemple, on a un problème lors de la copie du fichier, que le fichier source et de destination sont corrompus, il nous reste le 3 ème fichier. On a donc 3 fichier : celui qui est sur le disque dur de l’ordinateur que l’on utilise au quotidien, et les deux de sauvegardes, qui sont synchronisés si le fichier évolue/est modifié.
  • Stocker les fichiers sur 2 type de supports différents : un disque dur externe peut lâcher, un DVD peut devenir illisible avec le temps. Si l’un des supports de sauvegarde ne marche plus, on a toujours l’autre. Si on prend deux disques durs externes pour faire la sauvegarde par exemple, on aura tendance à prendre le modèle/la même marque. Il y a des chances qu’ils aient été produits en série, sur la même chaine de montage... et deviennent défectueux au même moment...
  • Conserver 1 copie de sauvegarde hors-site : si le lieu où se trouve la sauvegarde a un soucis (incendie, vol), il reste toujours la sauvegarde qui est dans un autre endroit. Rappelez-vous le « on ne met pas tous ses oeufs dans le même panier ». Pour un particulier, on mettra sa sauvegarde chez un parent, un ami...

Qu’est ce qu’il manque ?

  • Le chiffrement : il faut être sûr qu’on est les seuls à pouvoir accéder à nos données. Les sauvegardes doivent être chiffrées.
  • La restauration : sauvegarder, c’est bien. Etre sûr de pouvoir réutiliser la sauvegarde, c’est mieux. Est-ce que je peux copier le fichier, est-ce que je peux le lire. Car ce n’est pas le jour où on a besoin de la sauvegarde qu’il faut s’apercevoir que l’on ne sauvegardait pas correctement. Tester la récupération d’un fichier depuis sa sauvegarde, c’est ce que l’on appelle la « restauration ».

A lire sur le même sujet :

3 Messages

  • Manque aussi le contrôle d’intégrité, après la sauvegarde pour vérifier que tout a été sauvegardé correctement, et avant toute restauration éventuelle pour s’assurer que les données à restaurer n’ont pas été altérées.


  • « Stocker les fichiers sur 2 type de supports différents »
    Entre 2014 et maintenant (2019), un petit problème a évolué : la quantité de données stockées.
    Les disques vidéos (DVD, blu-ray, DVD-ram) avaient un gros avantage : sauvegarde non corruptible par un virus. Mais une limitation : 25Go max (pour un blu-ray). Les standards qui promettaient mieux (BDXL) n’ont pas suivi, bouffés par les clés usb et autre supports à base de mémoire flash. Plus rapides en lecture écriture. Et au passage, la dernière fois que j’ai demandé à un fabriquant de mémoire flash s’il en existait en écriture unique (l’équivalent d’un DVD-R pas RW), il m’a répondu qu’il en avait produit (pour la police d’un pays) mais que ça a avait été un marché ponctuel et qu’il ne le faisait plus.
    Par exemple, un de mes potes photographe a dans les 2Go de photos. Ca fait beaucoup de blu-ray...
    Bref, pas d’alternative au disque dur...