Le blog de Genma
Vous êtes ici : Accueil » Blog » Les problèmes liés aux raccourcisseurs d’URLS

Les problèmes liés aux raccourcisseurs d’URLS

D 13 octobre 2014     H 09:00     A Genma     C 2 messages   Logo Tipee

TAGS : Twitter Extension Firefox Vie privée

Voir l’URL derrière une URL t.co

Par défaut, quand l’URL n’est pas déjà une URL raccourcie/minimisée (url du type goo.gl, Bit.ly and co, pour en savoir plus sur la Réduction d’URL, lire ceci)), Twitter force la transformation des URL saisies dans un message par son propre raccourcisseur d’URL, t.co.

Outre le fait que le service de réduction d’URL sache probablement quel lien on visite,le problème est que l’on veut souvent voir l’URL sans avoir à cliquer dessus, en attendant qu’elle s’ouvre dans un nouvel onglet du navigateur.

Les liens "Bit.ly" proposent déjà au survol un aperçu de la véritable URL, pour les url du type goo.gl il y a l’extension Goo.gl Information qui permet d’avoir une zone d’information sur le clic droit sur un lien... Le plugin pour Firefox skiptco, disponible ici, une fois installé, remplace tous les liens t.co par les véritables URL dans le flux de la timeline Twitter, quand on le consulte sur la version site web en ligne. Ce qui est bien pratique.

Les problèmes liés aux raccourcisseurs d’URLS

Mais si on commence à devoir installer une extension par réducteur d’URL existant, on n’en a pas fini... De plus, comme le signale Stéphane Bortzemeyer dans son très bon article Les problèmes posés par les raccourcisseurs d’URL
- Ils permettent à leurs promoteurs de surveiller la navigation des internautes, puisque tout accès au site va nécessiter un passage par le raccourcisseur. Ils sont donc une menace pour la vie privée. (Cette menace peut être bien illustrée par les statistiques qu’offre le raccourcisseur, par exemple, pour bit.ly, en ajoutant un + à la fin de l’URL. Si vous allez en http://bit.ly/info/bKulB8+, vous verrez combien de gens ont utilisé le lien court, depuis quel pays, etc.)
- Ils n’offrent aucun indice sur leur destination, ce qui ne permet plus d’analyser avant de cliquer l’endroit où on va arriver et son sérieux. (Cela peut également avoir des conséquences pour la sécurité. Voir une bonne application de ce problème avec le méchant raccourcisseur.)
- Ils menacent la permanence des liens, puisque ils ajoutent un intermédiaire de plus, dont rien n’indique s’il va garder sa base longtemps. Il ne faut donc jamais mettre un URL raccourci dans un document voué à rester stable.
- Comme les URL raccourcis sont composés uniquement de chiffres aléatoires, on ne peut pas les mémoriser ou les deviner.
- Ils interdisent de savoir si on a déjà vu ou non tel ou tel article, puisque chaque service de raccourcissage va créer son propre URL raccourci.
(Pour le lire dans son intégralité)

Les raccourcisseurs d’URL ne sont donc pas forcément une bonne chose, mais leur usage est devenu commun et très répandu... Il faut toutefois garder en tête les risques potentiels qu’ils présentent...

Dans la même rubrique

4 novembre – Incivilité

30 octobre – L’ouverture d’esprit

28 octobre – L’entreprise start-up, il faut la fuir

14 octobre – LinkedIn comme réseau social

9 octobre – Etat des lieux (professionnellement)

2 Messages

  • Je nuance par contre : c’est rudement pratique quand on doit envoyer un lien de fichiers owncloud par sms. Néanmoins, je pense monter mon propre raccourciceur. (J’utilise ur1.ca actuellement)


  • Je réagis par rapport à la nuance en premier car, avec les smartphone maintenant, pas besoin de raccourcir les URLs, j’envoie mon SMS avec le lien brut même s’il fait 60 caractères, il suffit de se rendre dessus sur Firefox et d’ajouter un marque-page puis lancer une synchronisation. C’est déjà plus propre que d’utiliser un raccourcisseur extérieur qui se délecte des stats, des infos de passage etc., je pense qu’une vraie utilité pour un raccourcisseur serait d’une part qu’il soit propre (auto-hébergé si tu souhaite partager avec un(e) ami/connaissance donc lavé d’analyse extérieur) et qu’il soit modifiable, par exemple, le t.co de Twitter, si je veux envoyer un lien vers une image de d’une belle maison, j’appelle ça t.co/maison1, puis le lien se détruit au bout d’une journée par exemple, c’est facile pour mon contact d’écrire ça de son téléphone à son navigateur, sinon, un t.co/zzwbNj87oe comme actuellement, je trouve qu’on se limite dans les fonctionnalités d’un raccourcisseur, ça tient même du gâchis.

    J’ajouterai, pour Genma si ça t’intéresse, mon mécanisme contre tout ces raccourcisseurs :
    Je me rend sur le site http://www.wheregoes.com/ (HTTPS dispo il me semble) et leur serveur fait la requête pour toi et te montre ainsi le lien de destination final de ton URL.


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.